Un univers de rêves

Ce sont les rêves d'aujourd'hui qui créeront l'humanité de demain
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle : le coeur de la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:50

[L’histoire que je vais vous racontez s’est passée il n’y a pas si longtemps que ça. Les faits étant encore frais dans ma mémoire si ancienne, je vais vous les relater tels qu’ils se sont produit avec autant de détail que je pourrais. Cette histoire se déroule à notre époque, ce détail semble insignifiant mais il vous permettra de vous plonger dans cette aventure. Voila, le décor et l’introduction étant placer, je vous laisse plonger dans ce récit.




Dernière édition par Maira le Jeu 16 Mai 2013 - 13:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:51

Lina est une jeune femme de 23 ans, étudiante et qui vit chez ses parents. Cela peut vous semblez étrange ou quelque peu gênant mais il faut savoir que Lina est malade. Cette maladie inconnue pour les médecins lui cause des évanouissements qui viennent à ralentir les battements de son cœur. C’est donc pour cela que Lina vit chez ses parents au lieu d’être dans une résidence ce qui leur permet de la garder à œil. Il est donc inutile de vous dire que sa vie n’est pas un long fleuve tranquille. Au lycée, tout le monde ignore sa maladie sauf le personnel qui à cause de cela, la surveille étroitement également.
Lina a des amis dans son lycée mais aucune vie sentimentale. Non pas parce qu’elle n’est pas jolie bien au contraire mais parce qu’elle met une distance entre les gens et elle qui les font se sentir mal à l’aise. Certains ont essayer de l’approcher mais le bouclier autour de son cœur est tellement résistant qu’ils ont finit par abandonner. De plus, elle ne sort pas en soirée ou autre ce qui fait que les gens l’évitent même si ils sont ses amis. Autant vous dire toute de suite que des tas de rumeur circule a son sujet mais, il ne vous ai pas utile de le savoir pour comprendre son état d’esprit. Lina aimerait être plus proche des gens mais, elle ne veut imposer le fardeau de sa maladie a personne donc, elle garde tout pour elle se disant que c’est le mieux.

Cette histoire débute un samedi matin comme il y en a tant dans une vie. Un jour ensoleillé sans nuage et où l’on a qu’une envie, c’est d’aller prendre l’air. Vous comprendrez facilement alors pourquoi Lina décida de sortir et cela seule après avoir subit les nombreuses recommandations de prudence de sa mère. En effet, Lina doit éviter toute émotion forte et aussi les efforts physique donc, après avoir promis de faire attention, elle pu sortir. Lina était vêtu d’un chemisier blanc et d’un mini jupe style écossaise avec des cuissardes noires qui lui arrivaient un peu plus haut que le genou. Vous me direz, ainsi vêtu elle devait sûrement vouloir faire des ravage ! Je vous répondrais que non ! En effet si certaine personne s’habille pour plaire aux autres, Lina elle s’habille pour se plaire a elle-même ne voyant pas pourquoi elle devrait se cacher a cause de sa maladie.
Une fois hors de chez elle, elle salua la voisine qui lui souriait avec compassion et elle s’en alla prendre l’air au hasard des rues qui se présentaient a elle. En route, elle ne croisa presque personne et profita de ce calme qui lui permettait d’éviter les émotions forte dû à une frayeur ou a une surprise. C’est ainsi que cheminant paisiblement, elle se retrouva en face d’une boutique à l’enseigne effacer. Regardant à travers la vitrine, elle vit une grande quantité d’objet ranger de façon désordonnée ce que l’on ne rencontre pas dans les boutiques en générale. Poussé par la curiosité, elle y entra accueillit pas le bruit léger d’une clochette. Quand ses yeux se furent habituer à la pièce sombre, Lina commença à faire le tour de la boutique regardant tout ce qu’il s’y trouver. Cela aller des meubles anciens couvert de poussière en passant pas des bibelots étranges et des livres à l’aspect user. En regardant l’un d’eux plus près, Lina pu déchiffrer son titre : « L’aventure commence ! ». Il n’y avait pas d’auteur d’inscrit sur la couverture mais juste une sorte de symbole constituait d’un S sur un D.


« -Je peux vous aidez mademoiselle ? »

Lina surprise par cette voix, sursauta et le livre qu’elle tenait tomba au sol. D’un seul coup, son cœur s’emballa comme il l’avait déjà fait de nombreuse fois par le passé et Lina prit appuie sur le mur, sa main droite crisper sur son cœur. Respirant avec peine, elle parvint à se calmer et son cœur reprit ses battements normaux. En se retournant, Lina aperçut le visage d’une vieille femme qui la regarder droit dans les yeux.

« -Vous allez bien mademoiselle ?
-Oui se n’est rien, j’ai juste était surprise, je ne vous avais pas vu !
-Je vois, un cœur fragile ! »


Lina regarda la vieille femme en se demandant comment elle avait comprit cela mais elle ne pouvait détacher ses yeux de ceux de la femme qui ne la quitter pas des yeux. Réalisant enfin qu’elle avait fait tomber le livre, elle se baissa pour le ramasser.

« -Je suis désolée madame, j’espère ne pas l’avoir abîmer mais…. il n’y a rien d’écrit dans ce livre !
-En effet jeune demoiselle au cœur pur, car l’histoire doit encore être écrite !
-Je ne comprends pas ! »


Mais la vieille femme ne lui répondit pas et se contenta de lui sourire en rangeant le livre à sa place.

« -Je ne peux pas vous le vendre mais, j’ai quelque chose pour vous ! »

Alors passant derrière son comptoir, la vieille femme fit signe a Lina de se rapprocher et finit pas sortir un écrin en bois. Elle l’ouvrit devant Lina lui révélant son contenu. Il s’agissait d’une chaîne avec un médaillon en argent. Le médaillon était constitué d’un bouclier sur lequel était poser une épée et Lina le trouva très beau.

« -Il est vraiment magnifique ! Finit-elle par dire. Vous me le vendriez ?
-Vous le vendre ? C’est impossible puisqu’il vous appartient déjà !
-Pardon ?
-Essayez le pour voire ! »


Lina n’eut pas le temps de protester que déjà la vieille femme était en train de passer le collier autour de son cou et elle lui présenta un miroir.

« -Vous voyez, il est fait pour vous alors, vous pouvez partir avec !
-Quoi ? Non je ne peux pas, c’est beaucoup trop !
-Prenez le mademoiselle, il vous sera plus utile qu’a moi, vous verrez. »


Disant cela, la femme poussait déjà Lina vers la sortie lui signifiant qu’il n’y avait plus à discuter. Avant de franchir la porte, Lina se retourna pour remercier la vieille femme. Celle-ci lui souriait et Lina vit sa vue se troubler et avait l’impression de tomber. Elle connaissait bien cette sensation pour l’avoir déjà ressenti de nombreuse fois auparavant mais, pourquoi maintenant alors qu’il n’y avait aucune raison ? Elle ne saurait le dire mais elle sentait qu’elle tomber et le choc aller s’avérer douloureux, le bitume se rapprochant de plus en plus et il lui semblait que tout se passer au ralenti.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:51

Quand Lina reprit conscience, elle avait très mal à la tête. Ouvrant les yeux, elle constata qu’elle était allongée par terre mais pas sur une route comme elle l’avait pensé mais, sur de l’herbe. Elle se redressa alors et s’assit. Regardant autour d’elle, elle vit qu’elle se trouver dans une foret et elle commença a paniquer car, elle ne savait absolument pas où elle était. Alors elle se leva pensant qu’il valait mieux observer les lieux afin de pouvoir se repérer. C’est alors que faisant quelque pas, elle aperçut sur un tronc d’arbre une marque qui lui semblait familière. S’approchant plus, elle s’aperçut qu’il s’agissait d’un S sur un D suivit de quelques mots : « Suit là ! ». Lina n’eu pas le temps de s’attarder sur cette étrange marque qu’un bruit se fit entendre dans son dos. Elle se retourna et ne pu apercevoir qu’une silhouette qui se précipiter dans sa direction et qui a son contact la fit tomber au sol avec elle. Ouvrant les yeux après cette chute brutale, Lina vit qu’il y avait au dessus d’elle une jeune femme de son age. Celle-ci se releva, elle était rouge d’avoir couru et ses cheveux noir mi long était un peu en bataille. Elle regarda autour d’elle et tendit sa main à Lina.

« -Levez vous vite ! Il ne faut pas rester ici !
-Pardon ?
-Bougez-vous ! Nous sommes en danger ici ! Suivez moi ! »


Avant que Lina n’ait pu dire quoique ce soit, la jeune femme lui attrapa la main et la releva. Des bruits se firent entendre non loin d’elle et la femme paniqua.

« -Vite, courons !
-Quoi ? Non attendez je ne peux pas…. ! »


Trop tard ! Toujours tenant la main de Lina fermement dans la sienne, la jeune femme l’entraîna à sa suite dans une course folle. Lina était paniquée pas par les bruits étrange qu’elle avait entendus mais bien par cette course qui allait la tuer, son cœur battant de plus en plus rapidement sous l’effort. Au bout d’une demi heure de course forcer, la jeune femme s’arrêta lâchant la main de Lina qui était totalement épuisée et horrifier. Les deux femmes étaient à l’abri du couvert végétal qui les dissimuler à la vue de toute personne. C’est alors que la jeune femme se retourna et observa Lina avec attention ne comprenant pas ce qu’il lui arrivait.

« -Vous allez bien ?
-Mon cœur !
Répondit Lina. Il bat !
-Bien sur qu’il bat, nous venons de courir c’est normal ! »


La jeune femme observa alors Lina avec plus d’attention pensant avoir affaire à une folle. Quand à Lina, elle était trop surprise par le faite que son cœur ait fonctionné normalement pour avoir l’idée de regarder son interlocuteur.

« -Euh…Ne le prenez pas mal mais, d’où sortez-vous ?
-Comment ça d’où je sort ? »


C’est alors que Lina regarda son interlocuteur pour la première fois. Elle avait des cheveux noir mi long et des yeux vert émeraude. Elle portait une longue robe comme Lina en avait déjà vue dans les livres d’histoire, une robe du moyen age. Un diadème en argent ceignait ses cheveux contrastant ainsi avec leur couleur et jouant avec les reflets du soleil. Lina avait l’impression d’être revenu dans le passé en voyant cette jeune femme de laquel se dégager une impression de noblesse.

« -Où suis-je ? Demanda Lina.
-Où vous êtes ? Vous vous moquez de moi ! Vous êtes dans le royaume du nord sous la domination du roi Emirilias. »

Lina avait écouté la jeune femme mais elle était encore plus perdu par sa réponse.

« -Je suis en train de rêver là ! Oui ça ne peut être que ça ! Je me suis encore une fois évanouie et je ne vais pas tarder à me réveiller ! »

La jeune femme continuait à regarder Lina qui parlait toute seule et sa curiosité était piquée au vif.

« -Qui êtes vous et d’où venez vous ? Demanda la jeune femme.
-Hein ? Oh, je m’appel Lina et je viens de…euh…qu’est-ce que je raconte moi, c’est un rêve !
-J’ai bien peur de vous détromper dame Lina mais vous ne rêver pas.
-Et vous, qui êtes vous ? Si c’est une blague je vous préviens elle n’est pas drôle !
-Qui je suis ? C’est vous qui plaisanter ! Je suis la princesse Laétitia, héritière du roi Emirilias et seule prétendante au trône. Comment osez-vous faire comme si vous ne me connaissiez pas ? »


Lina regarder la jeune femme, elle était totalement perdu et désorienter ce qui l’empêcha de répondre. Cela ne passa pas inaperçu aux yeux de la princesse.

« -Vous ne plaisantez pas n’est-ce pas ? Vous ne savez vraiment pas qui je suis ?
-Je…Je suis désolée mais je ne sais pas où je suis ni ce qu’il se passe ici ! Je veux juste rentrer chez moi !
-Je vous crois dame Lina, vu votre tenue j’imagine bien que vous n’êtes pas d’ici mais, nous ne devons pas rester ici. Le royaume de mon père a était prit d’assaut et j’ai juste eu le temps de m’enfuir. Ma garde personnelle a était massacrée et je suis seule ici. Mon père ayant était tuer je suis la seule a pouvoir prétendre au trône mais certaine personne veulent ma mort. Nous sommes en guerre dame !
-Une guerre ? Des gens massacré ? Mais où suis-je tomber là ?
-Ecoutez moi ! Nous devons aller à la rencontre du prince Mark qui risque de tomber dans un piège en venant en visite dans notre royaume. Il nous faut le rejoindre avant nos ennemis sinon ils le tueront. Bougez-vous bon sang, pas le temps de se lamenter ! »


Lina était complètement perdu dans tout ce que venait de lui raconter la princesse. C’est alors que lui revint en mémoire le signe qu’elle avait vue sur l’arbre, ce signe qui disait : « Suis là ! », se pouvait-il qu’il soit question de la princesse ? Lina n’en était pas sur mais elle avait l’impression qu’elle pouvait avoir confiance en ce signe alors, elle se repris et accepta de suivre la princesse. Celle-ci lui affirma que le prince arriverait sûrement avec sa garde par la route est et donc qu’elles devrait la suivre, ce qu’elles firent.
Après un moment de marche qui parut une éternité à Lina tellement elle était perdue dans ce royaume inconnu, elle fut tirée de ses pensées par un cri de la princesse. Regardant ce qu’elle lui montrait du doigt, Lina aperçut deux hommes allongés sur le sol, mort. Sans savoir pourquoi, Lina s’approcha d’eux pour les observer. Ils devaient avoir était surpris par leurs ennemis car tout deux avait encore leur épée au fourreau.


« -Ce sont des soldats du prince Mark ! Déclara la princesse. Je reconnais ces armorie, j’espère qu’il n’est pas trop tard. »

Pendant que la princesse parlait, Lina retira aux deux soldats leur cape de voyage et en jeta une sur les épaules de la princesse rabattant la capuche sur sa tête et elle fit de même pour elle même.

« -Que faite vous ?
-Il vaut mieux passer inaperçue princesse ! Ainsi on ne vous reconnaîtra pas.
-Oui, bonne idée ! »


Tout à coup, quelque chose attira l’œil de Lina. En effet, sur la garde de l’épée d’un des deux hommes, il y avait de nouveau ce drôle de signe, le S sur un D. Il sembla à Lina qu’on lui demander de prendre l’épée alors sans réfléchir plus elle la prit et la ceignit à son côté.

« -Vous connaissez le maniement des armes ? Questionna la princesse la voyant faire.
-Absolument pas et vous ?
-Moi ? Vous vous moquez ! Je suis une princesse je ne m’abaisse donc pas a ce genre de chose !
-Il vous faudra alors faire un effort ! Répliqua Lina en attachant à sa taille une dague.
-Vous ne manquez pas de toupet !
-Ecoutez, vous êtes peut être une princesse mais je ne suis pas l’un de vos sujet et je me retrouve au milieu d’une guerre donc vous allez me faire le plaisir de vous montrer un peu coopérative ! A deux nous nous en sortirons plus facilement !
-Je… »


Mais la princesse ne poursuivit pas sa phrase voyant que discuter ne lui donnerait pas raison et elle s’en offusqua. Alors après que Lina lui eu conseiller de bien cacher son visage et sa tenue sous sa cape, elles reprirent la route en silence la princesse étant toujours vexé de la façon dont Lina lui avait parler et elle s’en rendit compte.

« -Je m’excuse princesse, je ne voulais pas vous vexez mais,…je suis encore plus perdue que vous et je ne sais vraiment pas ce qu’il faut faire.
-Que faite vous là d’où vous venez ?
-Je…comment vous expliquez ça ? Disons que j’essai d’acquérir du savoir dans le but de m’instruire !
-S’instruire ? Cela est rare chez nous, il y a des sages pour cela !
-Chez moi, tous les jeunes doivent s’instruire !
-Voila qui est bien ridicule comme occupation ! Cela explique sûrement votre tenue !
-Ma tenue ?
-Bien sur, qui oserez porter des vêtements aussi ridicule ? Cela ne se voit que chez les femmes de peu de vertu et …
-Si vous me sortez le mot catin ça va mal se passer !
-Plait-il ?
-De là où je viens, les femmes s’habille comme elles le veulent et ce n’est pas interdit !
-Voila un drôle de royaume, qui est le roi ?
-C'est-à-dire que…nous n’avons pas de roi ! Nous en avons eu il y a longtemps mais, ce serait trop compliquez a vous expliquez princesse.
-Je vois, votre pays me semble bien décadent et…
-Chut ! J’entends du bruit ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:51

Aussitôt, les deux jeunes femmes s’immobilisèrent. C’est alors qu’elles entendirent des bruits de métal non loin d’elle. Lina fit signe à la princesse de la suivre sans bruit et elles se rapprochèrent du bruit et se dissimulèrent dans les buissons.
C’est alors qu’elles virent un homme encercler par 8 autres tous épée à la main. Lina senti la princesse poser sa main sur son épaule et lui murmurer quelque chose à l’oreille. C’est ainsi qu’elle apprit que l’homme seul était le prince Mark que toute deux tenter de rejoindre. A ses pieds, sa garde personnelle avait était tuée et le prince leur faisait face seul tandis que l’ennemi lui demander de se rendre. Les filles non loin de la scène ne pouvaient que regarder et le prince était vraiment en mauvaise posture.


« -Lina ! Murmura la princesse. Il faut faire quelque chose où le royaume du sud perdra son prince héritier ! »

Lina comprenait la situation mais que pouvait-elle faire face à 8 hommes armés elle qui ne savait même pas se battre ? Elle qui n’avait jamais pu faire de sport a cause de son cœur. Alors, elle se rappela la présence de l’épée à son côté, de cette épée que le signe lui avait dit de prendre. C’est alors que sans réfléchir, elle chuchota à la princesse de rester a couvert quoiqu’il arrive et elle se rapprocha en silence des hommes armés. Puis elle sorti a découvert mais personne ne la remarqua tellement ils étaient occuper et tellement elle était silencieuse. Alors en silence elle dégaina son épée et une fois arriver dans le dos d’un des hommes le plus proche d’elle, elle le transperça sans hésitation. L’homme tomba mort à ses pieds sans un cri révélant ainsi sa présence toujours dissimuler sous la cape et elle en profita pour se placer dos au prince qui était plus surprit que les autres.

« -Qui es-tu ? Aboya celui qui semblait être le chef. Comment ose-tu lever la main sur un de mes hommes ? »

Mais Lina ne répondit pas. Instinctivement, elle plaça sa jambe droite un peu en retrait, leva son épée parallèlement au sol et la replia dans son dos. Ce faisant, son épée se retrouva devant le corps du prince tout deux étant dos a dos. Le prince regarda cette lame qu’il connaissait comme étant une de son royaume mais il reconnu également cette posture que son sauveur avait adopté. Cette technique signifier que son sauveur aller se battre tout en le protégeant alors il redressa son épée près a combattre de nouveau.

« -Ridicule ! Se moqua le chef en se rapprochant de Lina qui était toujours caché sous sa cape. Tu crois vraiment pouvoir lutter contre… »

C’est alors que l’épée de Lina siffla en faisant un arc de cercle et la tête de l’homme vola loin de son corps ensuite, Lina reprit sa position initiale. Le prince fut surprit par la rapidité et la précision de cette attaque et senti ses forces lui revenir y voyant une chance de salut. Alors, tout s’enchaîna très vite ! Les hommes en colère d’avoir vu leur chef tuer sous leurs yeux se jetèrent sur eux. Lina et le prince se battait dos à dos se protégeant mutuellement bien qu’ils ne se connaissaient pas mais le prince, face à la technique de Lina sentait que tout lui était possible. En peu de temps, les ennemis furent abattus et le combat cessa. C’est alors que la princesse poussa un cri d’alerte et Lina se retourna. Un homme à cheval avait bander son arc et viser le prince au cœur. Muer par un réflexe incontrôlable, Lina le poussa sur le côté et la flèche se planta dans son dos un peu en dessous de ses côtes. Lina se retourna pour faire face a son agresseur et ce faisant, la flèche se brisa en deux contre le tronc d’un arbre. L’homme fit faire demi tour à son cheval s’apprêtant ainsi à fuir mais, le prince s’empara de sa dague et la lança sur l’homme qui tomba mort de sa monture. Tout danger étant écarté, la princesse Laétitia vint les rejoindre.

« -Prince, vous n’avez rien ?
-Princesse ? Mais que faite vous là ? Vous n’êtes pas blesser ?
-Rassurez-vous mon ami, je n’ai rien ! Nous sommes venue à votre rencontre car mon royaume et son roi sont tombés ! Nous voulions vous prévenir pour vous sauvez mais vous n’avez rien, j’en suis heureuse.
-Alors le seigneur des ténèbres est passé à l’action ! Il nous faut rentrer en mon royaume et organiser la défense immédiatement. »


S’étant mit d’accord avec la princesse pour partir sur le champ, il observa son sauveur qui se tenait en retrait sans parler.

« -Votre garde du corps est impressionnant princesse ! Je n’ai jamais vu un homme se battre aussi bien !
-C'est-à-dire que… »


Mais la princesse n’osa pas finir sa phrase tellement elle était surprise elle-même mais, ce n’était rien a côté de la surprise de Lina. Elle venait juste de réaliser qu’elle avait tué des hommes comme cela de sang froid comme si elle en avait eu l’habitude. L’épée toujours a la main, elle la regardait ne comprenant pas comment elle avait su l’utiliser aussi bien et s’en sortir vivante. Son cœur ne l’avais toujours pas lâcher et cela elle le comprenait encore moins. Il lui semblait de plus en plus évidant qu’elle n’était pas dans un rêve donc, si elle était réellement ici son cœur aurait dû se manifester. Au lieu de cela, il se comportait comme, un cœur nouveau et jeune, sensation qu’elle n’avait jamais ressenti. Puis, elle se vit interpeller ce qui l’a sortie de ses pensées.

« -Qui êtes vous brave guerrier a qui je dois la vie ? Demanda le prince. »

Lina releva la tête et l’observa un instant. Le prince était un jeune homme de belle constitution et une sensation de noblesse se dégager de lui comme de la princesse qui avait relever la capuche de sa cape. Il était brun avec des yeux bleu azur ce qui donner l’impression d’être passer au rayon X. Lina en voyant qu’il était un ami de la princesse fit tomber sa cape se révélant ainsi au prince.
Le prince découvrant une femme sous cette cape au lieu d’un homme en resta bouche bée. Il avait devant les yeux une jeune femme de son age aux longs cheveux blonds et aux yeux bleu azur. Passer le détail de son sexe il remarqua son étrange tenue ce qui lui fit monter le rouge aux joue sans qu’il s’en rende compte.


« -Vous…vous êtes…une femme ! Finit-il par dire.
-Ca se voit tant que ça ? Répondit Lina qui était encore surprise par ce qu’elle venait de faire. Il est très impoli de dévisager les gens de la sorte !
-Je…excusez moi dame !
Dit-il en se reprenant. J’avoue être surprit de voir une femme manier aussi bien l’épée si ce n’est mieux qu’un homme.
-Vous m’aviez dit ne pas savoir vous battre !
Intervint Laétitia ramenant le prince sur terre.
-Je suis aussi surprise que vous princesse, je vous l’assure !
-Et a qui dois-je la vie ?
-Je me nomme Lina ! »


Le prince s’approcha donc d’elle et lui fit un baise main ce qui la mit plus que mal a l’aise.

« -Enchanté de faire votre connaissance, belle demoiselle.
-Ne restons pas là !
Déclara Lina mal à l’aise.
-Vous avez raison demoiselle, allons nous mettre en sûreté ! »


Alors, une fois que les épées furent remises dans leurs fourreaux, le prince conduisit les deux femmes dans un endroit à l’abri près d’un court d’eau. Le prince ouvrait la marche tandis que Lina la fermer mettant ainsi la princesse en sûreté au milieu d’eux. Une fois arriver, Lina alla s’asseoir épuiser quand la princesse poussa un autre cri qui fit bondir le prince sur ses pieds. La princesse montrer du doigt le dos de Lina et le prince remarqua la tache de sang qui s’était formé sur le chemiser de Lina. Il se rappela tout de suite la flèche et se senti honteux de ne pas l’avoir remarquer plus tôt laissant ainsi une femme souffrir. La princesse s’agenouilla près de Lina et entreprit d’examiner sa blessure mais le tissu gorger de sang l’empêcher de bien voir ce qu’elle fit remarquer a haute voix. Alors Lina commença a enlever un à un les boutons de son chemisier et le prince a côté d’elle vira au rouge.

« -Qu’est-ce que…vous faite dame ?
-Ca ne se voit pas, je retire mon chemisier on pourra pas voir cette blessure sinon !
-Oui j’entends bien mais…vous êtes…et je suis…
-On n’a pas le temps de s’occuper de ça pour l’instant, il nous faut reprendre la route et dans mon état je risque de vous retarder donc, vous faites avec ou vous me laisser là ! »


Alors le prince laissa tomber et prit sur lui tandis que Lina avait retiré son chemisier étant ainsi en soutien-gorge devant eux. La princesse était mal à l’aise également car, cela ne se faisait pas mais elle ne dit rien et regarda sa blessure.

« -La pointe de la flèche est encore dans la plaie ! Il faut la retirer ! Heureusement, elle n’a pas touché d’os.
-Vous pouvez me la retirer princesse ?
-C'est-à-dire que…je n’ai jamais fait ça et…le sang c’est pas mon fort ! Mais Mark en tant que soldat vous l’avez sûrement déjà fait !
-En effet mais…
-Si vous me dite que vous ne pouvez pas parce que je suis une femme je m’occupe de votre cas ! Excusez moi, je suis irrespectueuse mais c’est juste que ça fait beaucoup pour une journée.
-Je suis désolé dame mais comprenez que je ne sois pas à l’aise.
-Je le comprend mais ne vous inquiétez pas pour ça, de là où je viens cela n’a rien de choquant vous savez ! »


Alors le prince prit sur lui et s’approcha de Lina. En tremblant il posa sa main gauche sur le dos de Lina et de l’autre, il saisit le bout de la flèche. Pour se rendre utile, la princesse était passer devant Lina et après s’être accroupie, elle lui prit les main en signe de soutient et Lina la remercia d’un sourire. D’un coup, le prince retira la pointe de la flèche ce qui arracha à Lina un cri de douleur et des larmes.

« -Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ! Dit-elle pendant que le prince s’occuper de panser sa blessure. Comme si ma vie n’était pas déjà un enfer il a fallut en remettre une couche ! »

Le prince et la princesse se regardèrent mais n’osèrent pas dire un mot. Après tout, cette fille ne semblait pas venir de leur monde alors elle leur rester mystérieuse. Quand il eut fini de la soigner, le prince alla se laver les mains dans le cours d’eau et n’osa pas regarder Lina dans les yeux tellement il se sentait honteux de l’avoir approcher ainsi. Lina le remercia de son aide et remit son chemisier car il fallait se remette en route la nuit approchant a grand pas. Alors, après s’être désaltéré, le prince les guida jusqu'à une grotte qui se trouver non loin d’ici et où ils pourraient se reposer pour la nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:52

Une fois arriver dans la grotte, la nuit était tombée et l’air se rafraîchissait. Alors pour leur permettre a tous de se reposer, le prince alluma un feu qui éclaira leur visage épuiser. Il leur rester encore une semaine de marche pour atteindre le château du prince a condition de ne pas rencontrer de problème en chemin. Heureusement, aucun ennemi n’avait pu prendre la fuite donc on ne les rechercherait pas. Il n’avait pas pu récupérer les chevaux de leurs ennemis donc, ils devraient se contenter de marcher ce qui ne réjouissait pas la princesse et elle le fit largement remarquer. Quand à Lina, elle ne parlait pas. Les genoux replier contre elle et adosser contre le mur de la grotte, elle regardait le feu sans le voir. Sa maison et ses parents lui manquaient horriblement et surtout elle se sentait perdu comme jamais auparavant.

« -A quoi pensez vous demoiselle Lina ? Demanda le prince ignorant les plaintes de la princesse.
-Je pense à ma maison et aux gens qui me manque ! Mais appelez moi Lina tout simplement vous me mettez mal à l’aise !
-Euh…Je suis désolé…Lina !
-Votre fiancé doit vous manquez !
Intervint la princesse s’intéressant à Lina plus qu’au voyage futur. Ca se comprend après tout !
-Elle a raison vous devez lui manquer !
Dit le prince avec un peu de regret dans la voix que Lina ne perçut pas.
-Ne vous inquiétez pas pour ça, je n’en ai pas !
-Quoi ? Mais c’est impossible ! On nous fiance dès notre plus jeune age !
Expliqua la princesse.
-Cela se passe peut être ainsi chez vous princesse mais chez moi les femmes choisissent elle-même celui qui partagera leur vie, rien n’est imposer !
-Alors pourquoi ne pas en avoir choisit un alors ?
S’intéressa d’un coup le prince.
-Cela ne regarde que moi votre altesse ! Et vous, vous êtes ensemble depuis longtemps ?
-Nous ?
Répéta le prince en souriant. Il n’y a pas de nous ! Nous sommes de bons amis de plus Laétitia est la futur femme de mon frère, a condition qu’il fasse sa demande un jour !
-Vous êtes bien mystérieuse !
Déclara la princesse.
-Pourquoi empêchez les gens de vous approcher ? Vous avez peur de les faire souffrir ! »


Lina fut surprise par cette question. Le prince avait comprit d’un coup ce qu’elle ressentait et cela la braqua.

« -On ferait mieux de dormir, coupa Lina demain, il y a de la route qui nous attends !
-Je m’excuse de mon audace Lina !
Dit le prince en baissant les yeux. Je n’ai pas à vous juger.
-Comprenez que je ne crée pas de liens avec les personnes qui m’entourent, c’est ainsi.
-Je trouve cela bien dommage ! »


Le prince lui souria et ce sourire la déstabilisa un instant tellement elle avait l’impression qu’il lisait en elle. Alors elle s’enroula dans sa cape et ferma les yeux pour trouver le sommeille. La princesse en fit de même en venant se coucher a ses côté car bien qu’elle refusa de l’admettre, elle n’était pas rassurer ici elle qui, était habituer a se voire obéir a n’importe quoi et a n’importe qu’elle heure. Le prince resta éveiller un instant a les observer puis il s’endormit lui aussi.
En pleine nuit, Lina se réveilla se sentant oppresser. Elle se redressa sa blessure la faisant souffrir. Dehors, la pleine lune fut dévoilée par un nuage et elle les éclaira. Tout à coup, son regard fut attiré par le mur en face d’elle, quelque chose y briller. Intriguer, elle se leva et alla voir de quoi il retourner. C’est alors qu’elle fut surprise, sur le mur était graver le fameux signe qu’elle avait déjà vu auparavant, le S sur un D et il était suivit de ceci : « Fuyez vite ! ». Tout à coup, le cœur de Lina s’accéléra ressentant le danger et l’urgence. Tout de suite, elle alla réveiller le prince et la princesse tandis que le message disparaissait.


« -Lina, fit encore endormit le prince, qu’avez-vous ? Un cauchemar ?
-Levez vous tout de suite ! Il faut partir a l’instant c’est urgent !
-Que raconter vous ?
S’énerva la princesse. Il est tard ce n’est pas le moment de plaisanter !
-Nous sommes en danger ici, il faut partir allez, bougez vous !
-Comment le savez vous Lina ?
Se renseigna le prince qui ne put s’empêcher de remarquer sa beauté dans le clair de lune ce qui le perturba et il détourna les yeux.
-Je sais que cela parait absurde mais depuis que je suis arrivé ici, je veux dire dans votre monde, je vois des signes qui me conseille. Ce sont eux qui m’on fait suivre la princesse et prendre l’épée !
-La magie n’existe pas dans notre monde !
Déclara la princesse. Vous avez dû rêver !
-Je pense que nous devrions partir !
Déclara le prince. Je vous crois Lina il n’y a pas de mensonge dans vos yeux, je vous suivrait. »

Lina sans s’en rendre compte souria au prince heureuse d’avoir être entendu et soutenu alors face au dire du prince, la princesse se leva a contre cœur et ils sortirent tout les trois de la grotte aussi furtivement que des ombres. Ils se suivaient à la file indienne quand tout a coup, Lina prit la main du prince pour lui montrer quelque chose. Le prince s’agenouilla a côté d’elle et regarda dans la direction qu’elle lui indiquer en silence. Malgré cela il ne pu s’empêcher de remarquer qu’il était tout près d’elle distinguant très nettement son visage. Tout à coup, le prince aperçut des torches qui se dirigeaient vers la grotte qu’ils venaient de quitter. Ils virent alors des hommes déverser un liquide doucement dans la grotte légèrement en pente et y mettre le feu. Le prince regarda Lina dans les yeux comprenant que si elle n’avait pas réagit ils seraient a l’heure actuelle en train de frire dans ce piège. Lina acquiesça d’un signe de tête et tout trois reprirent leur route en silence conscient d’avoir échapper a la mort cette nuit. Quand Lina arrêta de marcher ayant soudain une idée.

« -Attendez ! Dit-elle.
-Quoi encore ?
Rouspéta la princesse. Il est hors de question de rester dans le coin !
-C’est hommes sont venu a cheval,
poursuivit Lina, ils ont dû les attacher plus loin pour nous surprendre.
-Vous avez raison !
Déclara le prince. Tachons de nous en emparer ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. La princesse fut laissée à l’abri de buisson et Mark et Lina suivirent le bruit que faisaient les chevaux. Après quelques minutes de marche, ils les aperçurent a la garde d’un homme bien armé. Alors Lina entreprit de le contourner et quand elle se trouva à quelque pas de lui, le prince se montra faisant se retourner la sentinelle et Lina le tua par surprise. Il n’y avait que deux chevaux mais cela était mieux que rien. Discrètement, ils montèrent chacun sur un cheval et rejoignirent au pas la princesse qui fut heureuse de cette prise. La princesse monta derrière Lina et tout trois partirent au galop le plus loin possible.
Le vent frai du soir fouetter leur visage et leur cape leur apporter que peut de réconfort en plus de les dissimuler dans la nuit. A l’horizon, le soleil se leva leur révélant le paysage qu’il traverser au pas a présent, la fatigue se faisant ressentir. Après être arriver en haut d’une colline au bord d’un ravin, le prince leur montra son château que l’on distinguer très peu vu la distance qu’il restait a parcourir. Ils avaient mit pied a terre histoire de se dégourdirent un peu les jambes et leur moral ne fut pas remonter quand la princesse déclara qu’elle avait faim. Lina et Mark avaient faim également mais ne le faisaient pas remarquer ce qui fit croire à Laétitia qu’elle était la seule dans cette situation. Pour découvrir un passage pour descendre ce ravin, le prince s’approcha du bord et regarda. Il déclara qu’il y avait un passage un peu plus à l’est et que si ils avaient de la chance, ils trouveraient des arbres fruitiers en bas. Cependant, il leur faudrait descendre a pied en tenant les chevaux par la bride pour être sur de ne pas tomber.
Mark passa devant avec son cheval, suivit de Laétitia puis de Lina. Ils avançaient doucement mais sûrement tout en évitant de regarder dans le vide. Tout à coup, le cheval de Mark fut prit de panique et rua ce qui déstabilisa le prince qui se retrouva projeter dans le ravin. Lina qui voyait ses réflexes décuplés depuis son arriver ici, attrapa la main du prince mais à cause de son poids, il l’entraîna avec lui. De sa main droite, Lina réussit à stopper leur chute en s’accrochant a la paroi. La pression sur sa blessure se fit importante mais elle ne lâcha pas prise pour autant. Du bord du ravin, la princesse regarder la scène ne sachant pas quoi faire pour leur venir en aide, se contentant de retenir les chevaux.


« -Lâchez moi Lina ! Que l’un de nous deux survive !
-Ne dite pas de bêtises ! Je vous tiens, tachez de remonter ! »


Alors le prince après de nombreux efforts qui réveillèrent la blessure de Lina, parvint à prendre prise sur le roc et à remonter péniblement avec l’aide de Lina qui le tirait a elle. Quand il parvint à sa hauteur, Lina pu le lâcher lui permettant ainsi de rejoindre la princesse qui se jeta dans ses bras tellement elle avait eu peur. A présent Lina pouvait se tenir a la roche avec ses deux main mais sa blessure la faisait souffrir et elle resta immobile un instant pour reprendre son souffle. C’est alors que la prise de sa main droite lâcha la forçant à se tenir de la main gauche uniquement. Le prince tenta de tendre la main à Lina pour la faire remonter mais celle-ci était trop basse. Alors mué par un instinct de survie, Lina dégaina son épée et la planta dans le roc le plus haut qu’elle pu pour s’en faire une prise. C’est ainsi qu’elle parvint à se hisser plus haut et à saisir la main de Mark qui la fit remonter a ses côtés.

« -Quelle frayeur ! Déclara le prince. Il s’en est fallu de peu cette fois.
-Il faut reprendre la route,
dit Lina qui tentait de faire croire que tout aller bien. On a encore du chemin pour prévenir votre royaume ! »[/b]

Le prince regarda Lina et remarqua qu’elle avait eu très peur mais une fois de plus, elle faisait comme si de rien n’était pour pas que l’on s’inquiète pour elle. Elle venait de lui sauver la vie une nouvelle fois et il ne pu s’empêcher de penser que cette femme était vraiment différente des autres. Il y avait quelque chose chez elle qui le faisait se sentir bien et il lui suffisait de la regarder pour que son cœur s’agite dans sa poitrine. Il n’avait jamais ressenti cela auparavant et il ne comprenait pas ce qu’il lui arriver. Il regarda alors Lina se pencher pour récupérer son épée et la remettre au fourreau. Quand elle surprit son regard il détourna les yeux, saisit la bride de son cheval et tous reprirent la route. Une fois le ravin descendu sans encombre, ils s’accordèrent une pause bien mériter autant pour eux que pour les chevaux. Remis de leurs émotions, ils s’éloignèrent de cet endroit et finirent par trouver un pommier.
Quand on meurt de faim des pommes c’est très utile même si au bout de deux ou trois on finit par s’en lasser assez vite. La princesse affamer les distança et s’empara des quelques pommes qu’elle dégusta appuyer contre le pommier et elle fut rejoint par le prince une fois qu’il eu attacher son cheval. Quand Lina eu attacher le sien, le prince lui tendit une pomme en souriant. Elle la prit en le remerciant tout en évitant son regard qui la mettait mal à l’aise. Elle ne comprenait d’ailleurs pas d’où pouvait bien venir ce malaise. Le prince était charmant et attentionnée comme le voulait le code d’honneur des chevaliers mais alors, pourquoi son cœur s’emballer ainsi ? Lina ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait non seulement vis-à-vis du prince mais aussi de ses capacités. Elle s’était rendu compte qu’elle était devenu plus agile, plus forte et résistante ce qu’elle n’avait jamais vu dans son monde. Elle finit alors par croire que cet environnement devait avoir un effet bénéfique sur elle et préféra laisser cela de côté pour l’instant, leur survie étant plus importante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:52

Finalement après quelques jours à chevaucher, ils parvinrent en vue du royaume du sud avec l’apparition du château du prince qui semblait être sur le pied de guerre. Une fois arriver a la grande porte, le garde reconnu son prince et ouvrit immédiatement annonçant sa venu a tout ceux qu’il croisait. En effet, la rumeur qui disait que le royaume du nord était tombé était parvenue jusqu'à leurs oreilles et comme le prince devait s’y rendre, tous avaient eu peur de ne plus jamais le revoir. Une fois notre petite troupe descendue de cheval, on les conduisit auprès du roi qui avait ordonné qu’on les fasse venir.
Le roi du royaume du sud était assis sur son trône et une impression de prestance et de force se dégager de lui. Quand tout les trois furent conduit en sa présence, il se leva. Aussitôt le prince et la princesse s’inclinèrent et Lina mit genou a terre. Le roi s’approcha de son fils et le prit dans ses bras puis il accueillit la princesse. Finalement, ses yeux se posèrent sur Lina qui portait toujours les vêtements de son monde ce qui ne la fit pas passer inaperçu. La tête baisser elle écoutait le prince Mark raconter à son père ce qu’il s’était passer aider de la princesse.


« -Je vois ! Déclara le roi. La situation est critique ! On vient de m’annoncer que l’armée du seigneur des ténèbres marchait sur nous, il nous faut réagir !
-C’est exact père et je pense que…
-Laétitia ! »


Le prince Mark ne pu poursuivre sa discussion avec son père car son frère venait d’entrer dans la salle du trône ayant était mit au courant de l’arriver de la princesse en leur mur. Aussitôt, il alla l’accueillir en ne manquant pas de prendre de ses nouvelles puis, ses yeux se posèrent sur Lina qui avait toujours un genou a terre et qui ne disait rien.

« -Levez vous mon enfant ! Finit par dire le roi. Nous vous devons une fière chandelle aux vu de ce que vous avez accomplit.
-Je l’ai fait de mon plein gré votre majesté,
répondit elle en se relevant. »

Pendant qu’ils parlaient, le prince Zack frère cadet de Mark la regarder avec attention ce qui n’échappa pas a son aîné qui connaissait bien ce regard.

« -D’où venez-vous Lina ? Demanda le roi.
-Je…Je viens d’un monde différent du votre, votre majesté. J’ignore comment je suis arrivée ici et pourquoi mais, j’aimerais pouvoir retourner chez moi.
-Impossible !
Affirma un homme âgé qui venait de les rejoindre accompagnait du conseiller du roi.
-Que veux tu dire par là, grand sage ?
Questionna Mark.
-Je ne pense pas me tromper en affirmant que cette demoiselle est une voyageuse !
-Qu’est-ce que cela signifie pour moi ?
-Cela signifie que vous avez était appelé en ce monde pour nous apporter votre aide, seulement après vous serez ramené chez vous. L’histoire de notre monde relate un fait similaire qui s’est produit il y a plus de 4000 ans. Un voyageur est apparut et à ramener l’équilibre en notre monde lors de la grande guerre contre les ombres. »


Lina écouta avec attention le récit du vieux sage comprenant enfin qu’elle ne pourrait pas repartir si facilement.

« -Baliverne ! Déclara le conseiller du roi. Tout cela n’est qu’un piège de l’ennemi pour nous détruire de l’intérieur votre majesté. Regardez, elle porte l’épée de l’un de nos généraux, elle l’a sûrement tué pour obtenir notre confiance !
-Comment oses-tu accuser la personne qui a sauvé la vie de ton prince ? Tu devrais être exécuté pour cet affront !
-Silence fils !
Ce que dit mon conseiller n’est pas dénuer de sens ! »

Lina les écouta parler comprenant que son sort n’allait pas être des plus enviable à cause de l’intervention de cet homme qui ne lui inspirer pas confiance. C’est alors qu’elle senti une démangeaison sur le dos de sa main droite qui était posée sur la garde de son épée. Abaissant les yeux vers sa main, elle vit sur sa peau le signe mystérieux qui disparut presque aussitôt. Une fois passé la surprise, elle comprit ce qu’elle devait faire.


« -Si je suis aussi dangereuse que vous le dite conseiller alors, prenez cette épée afin de me rendre inoffensive ! Disant cela, Lina lui tendit son épée la garde vers lui. »

Le conseiller regarda l’épée avec appréhension puis, sous le regard de l’assistance, s’en empara. Lui-même n’avait pas le droit d’être armée alors, il profita de la situation pour pointer cette épée sur la gorge du roi en souriant. Aussitôt, la lame vola en éclat s’étant briser, le prince Zack élimina ce traître et ils purent voire sur son bras la marque des ténèbres.


« -Hé ben, je crois que nous formons une bonne équipe tout les deux Lina ! Constata le prince Zack ce qui fit bouillir le sang de son frère.
-Lina comment avez-vous su ?
Demanda la princesse.
-Je…J’ai encore vu ce signe qui me poursuit depuis mon arriver et j’ai suivit ses conseil.
-Quel signe ?
Se renseigna le sage.
-Il est constitué d’un S sur un D, cela vous dit quelque chose ?
-Non je suis désolé mais cela est très étrange !
-En tout cas,
commença le roi, il ne fait plus aucun doute que vous êtes de notre côté Lina. Vous devriez aller vous rafraîchir et vous changer, nous parlerons plus tard de ce qu’il convient de faire. Margueritte ?
-Oui votre majesté !
Répondit une jeune femme qui devait être une servante au château.
-Conduisez Lina a ses appartements et veillez à ce qu’elle ne manque de rien.
-Très bien votre majesté. »


Sur ce, elle s’inclina et fit signe à Lina de la suivre, ce qu’elle fit après s’être incliner. Le prince Mark la regarda s’éloigner et ramena ses yeux sur son frère qui en fit autant.

« -Allons donc nous reposer, ordonna le roi, nous reparlerons de tout ça a tête reposer. Je vous ferai chercher !
-Bien père ! »


Alors le roi regagna ses appartements tout comme la princesse laissant les deux princes ensemble.

« -Voila une femme peu ordinaire ! Déclara le prince Zack. Tout a fait charmante !
-Tache de rester à ta place mon frère ! Je te rappelle que la princesse Laétitia t’a était confié.
-Je le sais mais rien n’est officiel et je peux encore changer d’avis.
-Laisse tomber !
Déclara Mark en lui saisissant le bras.
-En amour il n’y a pas de famille qui tienne mon frère, garde ça en mémoire ! »


Disant cela, il se libéra de l’étreinte de Mark et prit la direction de ses appartements. Si le prince Mark était un homme loyal, courageux et fidèle, il en était tout autre de son frère. Celui-ci était volage et n’aimait pas devoir suivre la voie de guerrier qui s’imposait a lui en tant que prince héritier. Le prince était de carrure moins imposante que son frère et était brun aux yeux verts. Dans le royaume, on disait que les princes étaient aussi différents que le jour et la nuit. Le prince Mark était apprécié de tout le peuple qui voyait en lui un chevalier exemplaire capable de motiver une armée d’un seul mot et il était lui-même un fort guerrier qui avait fait ses preuves. Zack quand a lui était très apprécier par la gente féminine qu’il préférait a ses devoirs de prince. Il savait également se battre mais ses faits d’arme étaient moins importants que ceux de son frère car il ne prenait pas cela au sérieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:52

Pendant ce temps, Lina avait été conduite par Margueritte dans une pièce où elle pourrait se laver tranquillement. Une fois qu’elle eu enlever ses vêtements et entrer dans son bain, Margueritte entra ce qui mit Lina mal à l’aise.

« -Avez-vous besoin de quelque chose dame ?
-Euh…non je vous remercie, c’est parfait !
-Laissez moi voir cette blessure ! »


Alors avant que Lina n’ai eu le temps de protester, la jeune femme s’était rapprochée d’elle observant avec soin cette blessure. Lina n’osait bouger tellement elle était mal à l’aise dans cette situation ce qui ne semblait pas déranger Margueritte qui devait faire cela bien souvent.

« -C’est bien ce que je pensais dame, il faut recoudre cette plaie avant que cela n’empire ! J’ai justement ce qu’il me faut sous la main, si madame veut bien rester tranquille cela ne me prendra que quelques minutes ! »

Lina se laissa donc faire et se rendit vite compte que la jeune femme savait ce qu’elle faisait car elle ne souffrait presque pas.

« -Vous êtes rudement courageuse dame pour vous battre ainsi ! J’aimerai en être capable moi aussi pour pouvoir protéger les gens que j’aime !
-Pourquoi ne pas apprendre alors ?
-Dans notre royaume, les femmes prennent soin des hommes ! La guerre est une affaire d’homme comme le dit notre roi mais…
-Mais ?
-Enfin…j’aimerai parfois faire plus que guérir nos soldats !
-Vous ne vous rendez pas compte de l’importance de votre mission dame.
-Je vous en prie dame, ne me parler pas comme si j’étais une personne importante, cela ne se fait pas ici. Appelez moi Margueritte !
-Ah ! Très bien Margueritte, je suis désolée je ne voulais pas te mettre mal à l’aise, je suis perdu ici.
-Ce n’est rien dame, vous apprendrez vite ! Mais, pourquoi dite vous que ma mission est importante ?
-Parce que c’est grâce a des gens comme toi que les soldats peuvent se battre. Ils savent que quoiqu’il leur arrive, il y aura toujours quelqu’un pour les soigner et les encourager et c’est ce qui leur donne leur force ! »


Margueritte resta stupéfaite aux paroles de Lina qui n’étaient pas dénuées de sens.

« -Alors, poursuivit Lina, continue de faire ce que tu sais le mieux faire et tous ensemble vous protègerez votre royaume !
-Je…Merci dame Lina ! J’ai finit ! »


En effet, Margueritte avait achevé sa tâche et laissa donc Lina se détendre. Elle emporta ses vêtements lui signifiant qu’il y en avait des propres à sa disposition a côté et qu’elle viendrait la rejoindre plus tard. Lina laissa donc son corps se détendre dans son bain repassant en revue tout les événements qui s’étaient passer depuis son arriver ici. Quand elle en eut assez, elle sorti de son bain prenant la serviette mise a sa disposition non loin et c’est a cet instant que Margueritte revint en lui souriant. Malgré tout, Lina était quand même un peu rouge, cela ne se faisait pas dans son monde ce genre de situation mais la jeune femme ne s’en soucia pas. Elle aida Lina à s’habiller bien qu’elle lui ait signifié qu’elle s’en sortirait toute seule ce à quoi répondit Margueritte que s’était son travail et qu’elle serait bien aimable de la laisser faire.
Lina se retrouva habiller d’une longue robe blanche toute simple avec une ceinture noire a la taille et Margueritte la fit s’asseoir. Elle lui sécha les cheveux et les coiffa en silence laissant Lina perdu dans ses pensés. Une fois fait, elle laissa Lina seule dans sa chambre lui disant que l’on viendrait la chercher le moment venu. Lina complètement perdu et abattu, se rendit sur le balcon de sa chambre et regarda le paysage, le soleil étant encore haut dans le ciel. Combien de temps elle resta ainsi, elle ne saurait le dire mais elle se sentait apaiser et en sécurité.

Dans la salle du trône, le roi était revenu en compagnie de ses deux fils qui se tenaient en silence devant l’heure grave.


« -Mark ! Déclara le roi. Va chercher la jeune femme, il est temps de passer aux choses sérieuses ! »

Le prince s’exécuta alors et se rendit devant la chambre de Lina. Il resta derrière la porte quelques instants le cœur battant puis se décida à frapper mais aucune réponse ne lui parvint. Alors, il ouvrit doucement la porte pour ne pas surprendre la jeune femme et entra dans la chambre sans bruit. C’est alors qu’il vit la silhouette de Lina sur le balcon dans le soleil couchant. Ses longs cheveux blond brillaient d’une lueur dorée dans cette lumière et il eu l’impression d’être en face d’un ange tellement sa beauté le clouer sur place. Il resta ainsi un moment quand Lina se retourna. Ainsi surpris, le prince rougit de plus belle et détourna les yeux.

« -Le roi vous fait demander Lina !
-Qui a t’y par delà ces montagnes ?
-Il s’agit du royaume de l’ouest ! Nulle personne ne vous dira ce qu’elles cachent car aucun homme n’en est jamais revenu. On dit qu’elles sont hantées. Pourquoi cette question ?
-C’est étrange mais j’ai une impression de déjà vu comme si, je les avait déjà vue en rêve ! »


Le prince la regarda incapable d’imaginer ce qu’elle pouvait ressentir depuis son arrivé ici.

« -Allons-y ! »

Relevant la tête il vit Lina qui lui faisait face une légère brise jouant avec ses cheveux. Le visage de la jeune femme était neutre et fermé et le prince n’aurait su deviner ce qu’il y avait dans sa tête a ce moment là et encore moins dans son cœur. C’est alors qu’ils se rendirent tout les deux dans la salle du trône en silence. Le roi avait dérouler une carte de leur monde sur une table et parlait avec ses généraux, il ne manquer plus qu’eux deux.
L’entrer de Lina ne passa pas inaperçu aux yeux de l’assembler qui dans cette tenue pouvait voire l’étendu de sa beauté et ces regard immobilisèrent la jeune femme qui ne savait plus où se mettre. Alors, le prince Zack vint la rejoindre, lui fit un baise main et la conduisit auprès des autres sous le regard énervé de son frère. On lui fit un rapide topo de la situation et le sujet qui faisait débat était la disposition de l’armée dans le château quand Lina intervint.


« -C’est une mauvaise idée !
-Comment ça ?
Demanda un des généraux du roi. Peut être vous y connaissez vous mieux que nous en matière de guerre !
-Je n’ai jamais dit cela mais je trouve absurde d’attendre l’ennemi au château ce qui nous couperait toute possibilité de retraite en cas d’échec d’une offensive. Je propose de partir au devant de l’ennemi et ainsi de le forcer a combattre sur un terrain que nous aurions choisit.
-Ridicule !
Se moqua un autre. Autant se jeter dans la gueule du loup tout de suite !
-Ecoutez Lina,
intervint le prince Zack. Combattre a découvert est très risquer pour notre armée et…
-Au contraire !
Le coupa le prince Mark. L’idée est astucieuse ! L’ennemi ne s’attendra pas a cela et l’effet de surprise pourrait nous apporter une chance supplémentaire !
-Mon frère devrait se préoccuper plus de son peuple que de son cœur, ses idées sont brouillées !
-Ne me compare pas a toi Zack ! Je…
-Il suffit vous deux ![/b) Ordonna le roi.[b] Ce n’est pas en nous disputant que nous résoudrons ce problème. Lina vous me semblez bien au courant des tactiques militaires !
-Je…Je l’ignore ce n’est qu’un pressentiment votre majesté et je m’en voudrais de vous induire en erreur mais, quelque chose me dit que c’est ce qu’il convient de faire !
-Très bien, vous avez sauvé ma vie et celle de mon fils alors je vous fais confiance ! Choisissons le lieu où nous attendrons le seigneur des ténèbres, une idée ? »


Alors que les généraux s’apprêtaient à donner leur avis, Lina et le prince Mark montrèrent du doigt et en même temps, un lieu sur la carte. Ce faisant leur main se frôlèrent et Lina retira la sienne tandis que le prince tentait de dissimuler sa gène ce qui fit sourire le roi.

« -Voila qui est décider alors ! Nous allons donc partir pour les plaines verdoyantes tout en laissant un groupe armé au château au cas où nous serions battu. Mark, rassemble l’armée et tes chevaliers ! Zack fait conduire notre peuple en sûreté et préparons cette bataille ! »

Une fois les ordres du roi donnés, tout le monde s’affaira a sa tâche tandis que Lina restait au côté du roi qui l’observait.

« -Vous êtes différente des autres Lina !
-Qu’entendez vous par là votre majesté ?
-Vos yeux ne sont pas ceux d’une jeune femme normale, ils cachent un secret. De plus, votre maîtrise de l’épée et du combat est impressionnante au dire de mon fils !
-Si seulement je pouvais savoir d’où je tiens tout cela.
-Cela vous sera dévoiler en temps utile jeune demoiselle. En attendant, faite confiance a votre instinct et laissez vous guider, le vie n’est pas si noire ! »


Sur ces mots, le roi parti a ses obligations laissant Lina perplexe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:53

Il fallut trois jours pour organiser et équiper l’armée. Le départ avait été annoncer pour le lendemain quand le prince Zack souleva un problème.

« -Loin de moi l’envie d’être médisant mais, nous ne pouvons pas emmener Lina sur le champs de bataille dans cette tenu et, il n’y a aucune armure convenable pour elle au château !
-Il est vrai que ce problème persiste !
Avoua Mark. »

Lina était restée silencieuse dans son coin tout les regard étant tournés vers elle mais elle ne le remarqua pas. Ses pensés étaient tourner vers le rêve étrange qu’elle avait fait plusieurs fois dans la semaine précédent leur départ au combat. Elle ne se le rappelait pas bien mais des mots tournaient sans cesse dans sa tête : « Il vous sera plus utile qu’a moi ! » Qu’est-ce que cette phrase pouvait bien vouloir dire ?


« -Bon, même si nous faisons l’impasse sur l’armure, poursuivit Mark, il lui faut une épée ! »

Alors le prince tendit une épée à Lina pour qu’elle s’en équipe. Seulement quand elle posa la main sur celle-ci, l’épée se brisa entre ses mains comme soumise a une trop forte pression ce qui stupéfia tout le monde y comprit elle-même.

« -Peut être cela veut-il dire qu’elle ne doit pas combattre a nos côtés ! Tenta Zack.
-Si elle ne peut combattre à vos côtés,
déclara le roi, alors nous perdrons un atout ! »

Tout à coup, Lina eu une révélation :

« -Le collier ! S’exclama t’elle.
-Pardon ?
Fit Mark surprit. »

Sans comprendre ce qu’elle était en train de faire, Lina porta la main au collier que la femme lui avait offert dans son monde et ferma les yeux. Elle avait l’impression que le médaillon battait tel un cœur dans sa main puis elle murmura quelques mots :


« -La force de mon âme et le courage de mon cœur ! »

Aussitôt, une lumière apparut dans sa main droite qui était toujours serrée sur son médaillon. Des volutes de lumière s’en échappèrent s’enroulant autour d’elle sous les yeux ébahis de l’assistance qui ne comprenait pas ce qu’il se passait. Quand la lumière disparut, tous purent voire que Lina était vêtu de vêtements de combat très saillant qui mettaient également ses formes en valeur. Lina ouvrit la main droite et son médaillon flotta dans les air en s’étirant. C’est alors qu’apparut à son bras gauche un bouclier et dans sa main droite une épée redoutable et légère. Alors enfin, Lina rouvrit les yeux et constata ce qu’il s’était passé.

« -Qu’est-ce que…. ?
-Il semblerait que les dieux veillent sous vous Lina !
Déclara le sage qui était accourut à l’apparition de cette lumière. De tels armes et vêtements ne peuvent provenir que d’un cadeau divin !
-Je ne comprends pas ! Ce bijou m’a était offert dans mon monde alors comment… ?
-Ne vous posez pas tant de question Lina,
lui répondit-il et accepter ce qui se présente a vous. A présent vous savez ce que l’on attends de vous, a vous de faire de votre mieux !
-Reposons nous, ordonna le roi demain, nous partirons a l’aube ! Bonne nuit a tous ! »


Alors tout le monde s’inclina a la sortie du roi puis regagna ses appartements. Du coin de l’œil, le prince Mark vit Lina se diriger vers les jardins. Ne pouvant aller se coucher tellement ses idées étaient confuse, il décida de la suivre.
Une fois arriver a l’extérieur, il découvrit Lina près d’une fontaine. Son armure et ses armes avait disparut et elle semblait bien triste en ce moment en s’allongeant sur l’herbe en observant le ciel. Le prince perturbé la regarda un instant puis vint la rejoindre.


« -Vous semblez soucieuse Lina !
-Il y a de quoi il me semble ! Je me retrouve sur un monde en guerre avec des capacités que je ne soupçonnais pas et j’ignore si je pourrais rentrer un jour chez moi !
-Cela serait vraiment terrible pour vous de rester parmis nous ?
Demanda le prince en s’asseyant a ses côtés.
-Je l’ignore votre altesse ! Mes pensées sont tellement confuses que j’en arrive à croire que tout ceci ne peut être qu’un rêve.
-Dans ce cas, ce serait un bien joli rêve !
Déclara t’il en la regardant. »

Lina ne répondit pas à la déclaration du prince. Volontairement ou involontairement, elle maintenait toujours cette distance avec les gens, une mesure de précaution en quelque sorte. Puis, le prince tenta une autre approche.


« -Pourquoi rester seule Lina ?
-Je pourrais vous retourner la question !
-Ne vous braquez pas Lina, je cherche juste à comprendre.
-Vous êtes très différent de votre frère votre altesse !
-C’est vrai Zack ne prend pas son rôle au sérieux. Il ne pense qu’a s’amuser sans se préoccuper de ce que pense les autres.
-Tandis que vous, vous prenez votre rôle trop au sérieux. La perfection n’existe pas prince !
-Je ne suis pas de cet avis car je pense bien l’avoir découverte. »


Une fois de plus, la déclaration du prince n’eu pas l’effet escompter ce qui, le déceva. Mark n’avait jamais tenté de séduire une femme mais il lui semblait ne pas s’y prendre si mal que ça puisqu’il parlait avec son cœur. Cependant, Lina semblait être insensible à ses mots qui ne l’atteignaient même pas.

« -Pourquoi ne puis-je vous atteindre Lina ?
-Parce que je vous empêche !
-Mais, pourquoi ? »


Lina tourna la tête dans sa direction et ses yeux plongèrent dans ceux du prince qui fut déstabilisé par un tel aplomb. Ce qu’il voyait dans ces yeux, il ne pouvait se l’expliquer. Il y voyait de la tristesse mais surtout une blessure importante. Pendant qu’il constatait cela, Lina se releva et se tint debout devant lui et il se leva également lui faisant face.

« -Expliquez moi Lina, j’aimerais savoir !
-Pourquoi ?
-Ne le devineriez vous pas ! »


Lina le regardait et vit exactement où il voulait en venir mais rejeta cette pensé d’un signe de tête. Tournant la tête vers l’horizon, elle regarda le soleil qui se coucher et le prince senti qu’il avait perdu ce combat.

« -Je suis en train de mourir votre altesse ! »

Cette déclaration si soudaine stupéfia le prince qui ne s’attendait pas a cela mais, il ne pu prononcer un mot tellement cette nouvelle l’affecter.

« -Cela ne se voit pas dans votre monde ce qui me permet de combattre pour vous venir en aide mais, dans mon monde c’est flagrant. Mon cœur est malade et le moindre effort ou la moindre émotion peuvent le faire s’arrêter a tout moment avançant ainsi l’heure de ma mort. Il n’y a aucun moyen de me sauver, je suis juste en sursis. Etre ici est une bénédiction car je sais a présent ce que l’on ressent lorsque l’on vie vraiment mais, c’est également une malédiction car je peux voir ce que je n’obtiendrais jamais. »

Le prince ne prononçait toujours pas un mot car il était encore sous le choc. Cependant quand Lina le regarda a nouveau dans les yeux, il comprit que c’était elle qu’il voulait et rien ne pourrait le faire changer d’avis, il se battrait.

« -Alors rester ici ! Déclara t’il avec courage. Rester ici et vivez normalement pour vous et…pour moi !
-C’est impossible !
Répondit Lina en lui souriant. Car je sais une chose c’est que dès que j’aurais accomplit ce pour quoi je suis ici, je retournerais chez moi !
-Mais…Commença le prince en posant une main sur sa joue. »


Lina posa sa main sur celle du prince et la repoussa son regard étant redevenu aussi froid qu’a son habitude.

« -Je suis ici pour sauver votre monde et rien d’autre ! Oubliez moi c’est le plus grand bien que vous pourrez vous faire ! »

Cette réplique qu’elle avait voulut blessante eu son effet sur le prince qui resta immobile ici tandis qu’elle rejoignait sa chambre dans l’attente du combat du lendemain. Le prince se retourna la regardant s’éloigner son cœur saignait a blanc. Rentrant à l’intérieure, Lina découvrit le prince Zack appuyer contre un mur dans l’ombre.

« -Vous n’auriez pas dû lui dire cela Lina, vous l’avez blesser !
-Il s’en remettra après tout, je ne suis pas de votre monde, c’est dans l’ordre des choses !
-En êtes vous satisfaite ? »


Cette question fit se stopper Lina. Satisfaite ? Comment pourrait-elle l’être ? Elle était condamnée et vivait sur ce monde une vie sans maladie ce qui était en supplice en soit.

« -Comment pourrais-je être satisfaite de ma vie qui n’est rien d’autre qu’un enfer ?
-Ce n’est pas ce que je voulais savoir !
-Alors quoi ?
S’emporta t’elle.
-Pourrez-vous chasser mon frère de votre cœur aussi facilement ? Ou êtes vous aveugle a ce point ! »


Le prince la regardait dans les yeux, conscient d’avoir touché un point sensible de la jeune femme.

« -Vous me parlez d’amour prince ?
-Bien sur puisque c’est de cela qu’il s’agit en réalité !
-Dans ce cas, vous parlez dans le vide ! Comment pourrais-je vous parlez d’une chose que j’ignore totalement ? »


Zack ne s’attendait vraiment pas a cette réponse et en resta bouche bée.

« -Vous…vous mentez ! Affirma Zack avec autant d’assurance qu’il le pu.
-Vous croyez ? »


Il ne lui répondit pas ayant perdu toute assurance ! C’est alors que le prince Mark les rejoignit et voyant la tête de son frère il ne comprit pas ce qu’il se passait. Lina l’avait vu mais elle continua comme si de rien n’était.

« -Je suis peut être malade mais cette maladie m’a était donnée, par un homme qui a abuser de moi après m’avoir injecté des tas de produits pour me maîtriser. C’est le mélange de ces produits dans mon corps qui a déclenché cette maladie. Alors ne venez pas me parlez d’amour, tout ça n’est qu’un ramassis de mensonges et d’illusions ! Vivez dans votre bulle si cela vous convient mais en ce qui me concerne, il y a longtemps qu’elle a éclaté ! »

Sur ces déclarations, Lina laissa les deux princes et monta se coucher sans se retourner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:53

Le lendemain matin, tout le monde fut lever et habiller bien avant l’heure du départ. La tension était palpable et personne ne parlait. Le petit déjeuner se passa dans un silence de mort qui aurait fait craquer n’importe qui. Etrangement, Lina n’était pas nerveuse, elle était étonnamment calme pour une femme qui allait risquer sa vie au combat. Cela venait du faite que la mort ne lui faisait plus peur vue le nombre de fois où elle l’avait approché de près. Tout à coup, le roi se leva et ce fut le signal du départ. Le prince Mark alla rejoindre ses chevaliers tandis que le prince Zack resterait au côté de son père pendant la chevauché. Lina monta un cheval blanc qu’on lui avait procuré pour l’occasion et le prince Mark l’invita a se joindre a lui a la tête de ses chevaliers qui regardaient cette femme avec surprise. Ils ne comprenaient pas pourquoi cette femme allait chevaucher au côté de leur prince. Elle n’avait sur elle aucun signe qui pouvait démontrer qu’elle serait d’une quelconque utilité puisqu’elle ne s’était pas changer. Le prince regarda Lina mais celle-ci regardait droit devant elle. Son regard était franc et droit ne laissant présager aucun signe de peur ou de faiblesse, ce changement le surpris. Puis, d’un geste le prince, Lina et les chevaliers se mirent en marche suivit par le roi, Zack et l’armée.
Le trajet s’effectua sans précipitation pour que tout les hommes soit en état de combattre une fois arriver et personne ne songea a parler. Ceux qui restaient au château les regardèrent partir en silence sachant pertinemment que certain d’entre eux ne reviendrait jamais. Après plusieurs heures de marche, l’armée du roi du royaume du sud, arriva en vues des plaines verdoyantes et elle fut mit en place dans l’attente de leur ennemi. C’est quelques instants après que le sol se mit a trembler sous le poids des pas d’une armée mais bien que le bruit se face proche, personne ne voyait leur ennemi. Alors Lina, sous les yeux de l’armé qui ne quittait pas son prince des yeux, se transforma ce qui non seulement fit apparaître son armure et ses armes mais, également l’armée du seigneur des ténèbres qui n’était qu’à quelques distances d’eux. Il y eu des murmures de peur dans l’armée voyant que leur adversaire avait pu se rendre invisible mais, l’attitude du prince leur imposa le respect et leur redonna leur courage.
Le seigneur des ténèbres passa devant les lignes de son armée pour contempler celle de son adversaire puis, il ria d’un rire sonore et effrayant. Ce rire figea l’armée du royaume du sud sur place qui perdit aussitôt toute assurance, même leur prince perdait contenance. Ce suspense était insupportable et le seigneur des ténèbres jouait avec cela quand il fut coupé dans sa tentative d’intimidation.


« -Vous êtes sur les terres du seigneur de ce royaume, déclara Lina d’une voix forte. Repartez d’où vous venez et aucun mal ne vous sera fait !
-Faut-il que les hommes de ce royaume soient si couards pour envoyer une femme au combat ? Laissez moi rire !
-Je vous ordonne de retourner en votre royaume !
Ordonna le prince Mark qui avait retrouvé son assurance le sort ayant été brisé par la voix de Lina. Il n’y aura pas d’autre discutions !
-Ah ! Vous êtes donc le grand prince de ce royaume ! Me voila heureux de connaître le visage de celui que je vais tuer ! »


Le sortilège du seigneur des ténèbres agissait toujours figeant homme et chevaux sur place en proie à une peur sans limite. Il fallait arrêter ça immédiatement. Lina se baissa et saisit l’arc d’un soldat qu’elle banda et sa flèche fit tomber un soldat adverse brisant le charme aussi vite qu’il était venu. Voyant cela, le seigneur des ténèbres enragea et lança la bataille.
Je vous passerai les détails de cette bataille. Les corps en sang, blesser ou briser, le choc brutal des épées et des boucliers, les cris et les plaintes pour ne vous racontez que ce qu’il se passa a un moment.
Bien que les deux armées soient très brave, ce fut les soldats du roi de ce royaume qui prirent l’avantage et reprit courage voyant leur ennemi en déroute. Puis tout à coup, un froid glacial se fit sentir, pas dans l’air ambiant mais dans leur cœur. Regardant dans le ciel, ils virent de gigantesques créatures aillées qui fendaient sur eux décimant tout ceux qui étaient sur leur passage. Cela avait été trop beau pour être vrai, le seigneur des ténèbres avait garder une autre carte dans sa manche si bien que le roi et Zack durent se lancer dans la bataille suivit par les renfort. Mais vous allez me dire et Lina dans tout ça ? Hé bien, Lina était tomber a terre son cheval ayant était abattu mais elle était toujours vivante. Elle avait été séparé du prince par la bataille mais combattait telle une guerrière enragée. Des hommes tombaient mort à ses pieds la tachant de sang. Puis tout à coup, une des créatures aillées se posa derrière elle, s’en prenant a elle avec détermination. Sans savoir comment elle avait fait, Lina avait réussi à transpercer la créature qui gisait a présent morte devant elle. Un cri de joie monta dans l’armée du royaume du sud face à cet exploit leur redonnant espoir mais Lina se rendit compte que la bataille était perdue d’avance, ils ne pourraient battre cette armée tant que ces créatures seraient là.
Lina s’accorda une minute de répit après avoir abattu la créature. Ses bras la faisaient réellement souffrir et la blessure de son dos la faisait encore souffrir. C’est alors qu’elle laissa tomber son bouclier pour reposer un peu son bras. Celui-ci roula sur le sol non loin de là éclairait par les rayons du soleil qui attirèrent les yeux de Lina. C’est alors qu’elle le vit, le signe ! Il était sur son bouclier qui arborait la gravure d’un dragon. Cependant, le signe n’était accompagné d’aucune inscription alors que pouvait-il bien vouloir dire. Ce n’était vraiment pas le moment de jouer aux devinettes car Lina se retrouva, de nouveau prise dans la bataille incapable de pouvoir réfléchir calmement à ce problème. Puis, une main se posa sur son épaule, elle se retourna levant son épée mais l’arrêta juste a temps reconnaissant le prince Mark. D’un rapide coup d’œil, chacun vit que l’autre aller le mieux possible et Lina aperçut le regard bleu du prince. Ce regard profond qu’elle avait l’impression de connaître, d’avoir déjà vu. Puis, tout s’illumina dans sa tête comprenant la signification du signe mais elle ne s’attarda pas à essayer de comprendre comment elle le savait.
C’est alors que le prince vit une chose étrange se passer. Il vit Lina s’éloigner de quelques pas puis planter son épée avec force dans le sol. Ses yeux se fermèrent et elle prononça quelques mots :


« -J’en appel a toi car je suis dans la détresse ! Viens a moi Draconis ! »

Lina se retrouva entourer d’une lumière éblouissante que chacun pu apercevoir du coin de l’œil et ceux qui étaient le plus proche d’elle aperçurent une forme gigantesque apparaître a ses côtés. Tout de suite le prince pensa qu’elle était en danger car une des créatures aillée avaient dû l’atteindre mais il en était tout autre. Quand la lumière se dissipa il vit que Lina était assistée d’un imposant dragon aux yeux bleus. Celui-ci poussa un grognement qui fit trembler la terre et une armée de dragon apparut dans le ciel combattant les créatures ailées. Cette armée fut rejointe par le dragon invoqué par Lina et elle reprit son épée.

« -Comment… ? Commença le prince.
-Attention ! »


C’est alors que se retournant, le prince se retrouva face au seigneur des ténèbres qui souhaitait le tuer en personne. D’un mouvement rapide, il poussa Lina sur le côté, c’était son combat.

« -Très flatteur de votre part prince de vous réserver a moi mais, j’ai changé d’avis. C’est cette femme que je veux !
-Il faudra d’abord me passer sur le corps !
-Si vous insistez ! »


Alors le combat s’engageant plus violent et plus dur que ce qu’il se passait tout autour. Quand à Lina elle se battait aussi de son côté gardant un œil sur le prince. Tout à coup, le prince se vit désarmer et le seigneur des ténèbres frappa. Son épée noire rencontra l’épée de Lina qui avait réussi à les rejoindre. Ce choc fit trembler son épée et son bras, une douleur lui déchirant l’épaule. Le seigneur des ténèbres souria alors s’écartant pour inviter Lina à le combattre pendant que le prince récupérait son épée.

« -Il est a moi ! Déclara t’il en posant sa main sur son épaule.
-Ne soyez pas jaloux voyons, je m’occuperez de vous ensuite prince.
-Non maintenant !
-Attendez !
Cria Lina pour couvrir le bruit des combats autour. Vous n’y arriverez pas seul, ils sont deux ! »[/b]

Le prince Mark regarda Lina surprit par ce qu’elle venait de dire alors que le seigneur des ténèbres riait. Le regardant, Mark ne vit pas un ennemi mais bien deux, totalement identique.

« -Comment est-ce que…
-Un chacun votre altesse,
répondit Lina. Il faut leur transpercer le cœur en même temps ! »

Alors le combat s’engagea et il fut un peu moins rude que le précédent car a présent l’ennemi était démasquer et surtout dédoubler. Seulement le prince et Lina était déjà bien fatiguer de leur combat précédent tandis que leur ennemi lui, s’était réservé uniquement pour eux. C’est alors qu’ils se retrouvèrent dos a dos comme lors de leur première rencontre et Lina adopta la même technique qu’a ce moment là.

« -Lina, c’est trop dangereux de faire ça ! Vous… »

Mais Lina ne l’écoutait pas si bien que lorsque l’ennemi du prince se jeta sur lui, ce fut la lame de Lina qu’il rencontra. Le prince en profita pour le transpercer mais il ne se produisit rien car comme l’avais dit Lina il fallait les tuer en même temps. Le prince senti la fatigue de Lina qui était dos contre lui et comprit qu’ils ne pourraient tenir plus longtemps.
De leur côté, le roi et Zack avaient réussi à reprendre l’avantage grâce a l’intervention des dragons et ils mirent cette armée en fuite. C’est alors que fou de joie, ils aperçurent ce qu’il se passait du côté de Mark et de Lina. D’un coup ils comprirent qu’ils allaient périr ici. C’est alors que les deux seigneurs des ténèbres se jetèrent en même temps sur leur proie qui était à bout de force. Ils furent stopper dans leur assaut transpercer en plein cœur en même temps. En effet, le prince et Lina s’étaient protégés mutuellement de l’assaut risquant ainsi leur propre vie et dans l’action, leur ennemi s’était empaler sur leur lame respective. Ce résultat fut plus de la chance que de la technique mais le résultat était le même. A bout de souffle et épuiser, ils tombèrent assis toujours dos a dos et furent rejoint par toute l’armée qui les acclamait de joie. Le prince Mark finit par se relever et tendis sa main à Lina qui la saisit pour se relever. Le prince la regardait de ses yeux bleu et fut prit d’une irrésistible envie de l’embrasser mais, il n’en eu pas l’occasion car des cri de peur retentirent dans l’armée assemblée autour d’eux.
C’est alors qu’il vit que les dragons s’étaient posés non loin d’eux et qu’ils étaient véritablement effrayants. Lina s’écarta du prince et se dirigea vers celui qui semblait être le seigneur des dragons, celui qu’elle avait invoqué. Tout l’armée retint son souffle a la scène qui se présentait a eux. En effet, Lina s’était agenouiller devant ce dragon les mains poser sur la garde de son épée qui était planter dans le sol. Le dragon posa ses yeux bleus sur elle la contemplant avec beaucoup de bonté. C’est alors que son armée s’envola le laissant seul devant Lina.


« -Bien jouer Lina, le royaume du sud est sauf a présent ! Tu peux partir en paix ! »

Lina se releva et remarqua que son corps commençait à disparaître petit a petit. C’est alors qu’elle entendit le prince lui criait quelque chose mais elle ne l’entendit pas ! Elle était partie !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:54

Lina ouvrit péniblement les yeux et remarqua un plafond blanc au dessus d’elle. Elle constata également qu’un masque a oxygène avait été placer sur son visage et des électrodes sur son corps pour surveiller les battements de son cœur. Elle reconnu immédiatement cet endroit pour y avoir passé beaucoup de temps. C’est alors qu’une femme entra dans la pièce, sa mère suivit de son docteur habituel équiper d’un carnet de note. Sa mère vint s’asseoir à ses côtés et lui prit la main qu’elle serra. Lina, enleva son masque a oxygène de sa main libre toujours en fixant le plafond.

« -Va falloir penser à me réserver une chambre ! Y’a mieux comme hôtel mais bon, on peut faire avec !
-Je vois que le sens de l’humour n’a pas changé, dois-je en conclure que tu te portes bien ?
Demanda le docteur.
-Mon cœur ne me fait pas souffrir ni ma respiration, je voie parfaitement et mon esprit est clair !
Répondit Lina qui avait l’habitude de ces questions. Par contre j’ai un mal de tête !
-Cela vient du choc ma chérie ! Tu es tombée en pleine rue et la tête a pris un coup. C’est la femme chez qui tu faisais les magasins qui a appelé les secours. Tu es tombée juste devant elle et elle a eu une peur bleu.
-Je vois !
-Comment t’es venu cette crise Lina ?
Questionna a nouveau le médecin.[/b]
-Je l’ignore ! J’étais calme et posé, cette crise n’aurait pas dû survenir ! »[/b]

Le docteur et la mère de Lina se regardèrent mais n’osèrent parler.

« -Oh je vous en prie tout les deux, arrêtez de faire comme si j’étais encore une gamine ! Je vais mourir n’est-ce pas ?
-Je…
Commença sa mère mais elle ne pu continuer.
-Nous allons trouver un antidote Lina, il nous faut juste un peu plus de temps !
-Ou un miracle ! »


Le docteur n’osa pas répondre sachant pertinemment qu’aucune solution n’avait encore était trouvé pour sa patiente.

« -Ne faite pas cette tête tout les deux ! Cela fait un moment que je m’en doute !
-Bon,
fit le docteur pour changer de sujet, occupons nous des test de routine tu veux ?
-Docteur, est-ce qu’on fait des rêves lorsqu’on tombe dans le coma ?
-Certain dise que c’est le cas pourquoi ? Tu ne m’as jamais parlé de rêves !
-C’est la première fois que je m’en aperçoit ! Bon on y va pour ces tests ? J’aimerais rentrer ! »


Le docteur n’insista pas et fit à Lina tout les test habituelle auxquelles elle avait le droit après chaque crise. Puis avant de la laisser partir il conseilla à sa mère de la faire voir un psychiatre, ce rêve l’inquiétait. La mère de Lina le remercia et ramena sa fille a la maison où elle se coucha épuiser.

« -Ce n’était qu’un rêve ! Murmura Lina dans son lit. Un rêve stupide et insensé ! »

Sur ce elle s’endormit et eu une nuit agitait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:54

Le lendemain, un dimanche, Lina descendit et déjeuna, elle avait une faim de loup. Sa mère lui avait dit qu’elle avait été dans le coma durant une demi heure. Voila qui confirmait la thèse du rêve mais celui-ci continuait de l’obséder. Finalement, vers 10 heures, on sonna à la porte et la mère de Lina revint avec à ses côtés un homme mince à la mine souriante. Il avait 28 ans, des cheveux noirs avec des yeux verts. Sans se retourner, Lina parla :

« -Cela faisait un moment que l’on ne s’était pas vue, docteur Michael !
-En effet Lina ! Comment vas-tu ?
-Y’a pas d’échauffement ? On attaque déjà l’analyse ?
-Non je voulais juste savoir si ça aller !
Répondit le psychiatre tout sourire en prenant la chaise en face de Lina.
-Un café docteur ?
-Oui pourquoi pas ! »


Alors Lina se leva et alla préparer un café au docteur pendant que sa mère les laisser seul dans la salle a mangé. Puis Lina revint avec une tasse et reprit sa place devant le docteur. Le psychiatre de Lina était vraiment très jeune mais Lina se sentait bien avec lui, cela changer des psy plus âgé avec qui on avait toujours du mal a parler. Lina et Michael se connaissait depuis un moment déjà, il la suivait depuis le tout début. La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, Michael était encore à l’école mais ils avaient sympathisé pendant qu’elle attendait d’être reçut par le père du jeune homme, psychiatre également. Elle s’était tellement sentie bien et à l’aise avec lui, qu’elle lui avait été confiée bien qu’il n’ait eu que 20 ans. C’est grâce à son travail avec elle qu’il avait fait ses preuves.

« -Merci Lina !
-Alors pour quelle raison ma mère t’a t-elle fait venir ? Le café est bon mais je ne pense pas qu’il vaille un tel déplacement !
-En effet, je vais être franc avec toi, on m’a parlé d’un rêve que tu aurais fait pendant ton dernier coma.
-Les nouvelles vont vite !
Dit Lina en souriant.
-Tu veux bien m’en parler ?
-Bah, tu es là pour ça non ? Mais avant j’aimerais savoir si il est possible de rêver lors d’un coma ?
-Le sujet est toujours en débat Lina. Un professeur a avancé une théorie qui dit qu’une personne dans le coma rêve et entend ce qu’il se passe autour d’elle. Tu sais les rêves reflètent souvent le désir de l’inconscient. Alors de quoi a tu rêvés ?
-Et bien, si on enlève la partie fantastique et improbable de mon rêve, j’ai rêvé que j’étais en parfaite santé ! Je courrais et faisais de l’exercice sans que mon cœur ne s’enflamme et l’aventure et le danger, me faisaient réagir comme toute personne saine.
-C’est ce que tu souhaite Lina ?
-Ce que je souhaite ? Non il y a longtemps que je ne souhaite plus rien de ce genre ! Tu le sais aussi bien que moi vue toute les séances que nous avons eu pour que j’accepte mon état et y fasse face !
-Alors pourquoi ce rêve Lina ?
-Je l’ignore !
Répondit-elle en regardant ses mains. Après tout les rêves sont imprévisibles !
-En effet mais ils reflètent aussi les désirs de l’inconscient ! »


Lina ne répondit pas les yeux toujours fixer sur ses mains.

« -Lina ? Qu’est-ce qu’il ne va pas ?
-Ce qui ne vas pas c’est que je dois mourir et que ce stupide rêve me hante après m’avoir donner l’illusion d’une chose que je ne pourrais jamais avoir, voila ce qu’il y a !
-Je comprends ta colère mais…ce n’était qu’un rêve !
-Un rêve trop cruel !
Lâcha Lina des larmes apparaissant à ses yeux. »

Le docteur se leva et la prit dans ses bras la laissant pleurer librement. Il est vrai qu’il était son psychiatre mais, ils se connaissaient depuis tellement de temps qu’il pouvait se permettre ce genre de comportement. Il avait parlé avec elle de son agression puis de sa maladie, il était un peu comme un grand frère. Quand Lina se fut remise de ses émotions, ils parlèrent de choses et d’autres puis il prit congé en lui rappelant de ne pas hésiter à l’appeler en cas de besoin ce qu’elle promis de faire.


« -Au faite Lina, la prochaine fois c’est moi qui offre le café ! J’espère que tu accepteras mon invitation !
-Hum…C’est le psychiatre qui parle ?
-Non, c’est l’ami ! Y’a longtemps qu’on a pas passer un peu de temps ensemble !
-D’accord !
Finit par dire Lina. Va pour un rendez-vous ! »

Michael la regarda en souriant puis s’en alla.

Le week-end prit fin et Lina retourna a l’école comme si de rien n’était. Au bout d’un mois, elle oublia totalement son rêve pour ne se concentrer que sur ses études et sa santé. Une activité bien monotone mais nécessaire. Elle ne revit pas Michael pendant tout ce mois car comme tout médecin il était très demandé et ses patientes l’aimaient bien. C’est alors que les vacances scolaires approchèrent lentement et Lina se retrouva chez elle. Plus uniquement le soir en rentrant de l’école mais bien toute la journée. Elle détestait ces vacances qui lui donner l’impression de vivre dans une cage de verre.
Par un jour de pluie pendant lequel Lina ne pouvait sortir, elle s’installa devant son ordinateur et s’attaqua à un jeu en réseau ce qui l’occuperait un petit moment. Après quelques minutes de jeux, sa vue se troubla et elle se senti tomber. Cela recommençait encore, elle allait de nouveau avoir une crise mais il n’y avait personne chez elle. Se sentant partir, elle approcha sa main de son porte clef alarme qui pouvait prévenir les secours. Elle parvint a le mettre en route puis s’écroula au sol tombant de sa chaise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:55

Quand Lina rouvrit les yeux elle se rendit compte qu’elle avait besoin de respirer mais, elle se trouvait sous l’eau. Elle remonta donc vers la lumière et respira un grand coup une fois a la surface. Regardant autour d’elle, elle vit qu’elle se trouver au milieu d’un lac entourer d’arbres, une forêt ! Rassemblant son calme, elle regagna la rive qui se trouvait en face d’elle. Ce faisant elle se rendit compte que son cœur ne s’affolait pas comme il aurait dû le faire. Finalement, elle parvint à se hisser sur la berge et à se tenir debout sous un magnifique soleil. Elle était totalement trempée mais, il ne faisait pas froid ici et son corps avait une force qu’elle n’avait pas en temps normal. Alors qu’elle tenter de voir où elle se trouvait, un groupe armé la rejoignit menaçant.
L’un d’eux qui semblait être le chef vu la façon dont il était habillé dégaina son épée et en menaça Lina qui tombait des nus.[i]

« -Qui es-tu ?[i] Demanda l’homme de façon agressive.

-Il est plus correct que ce soit l’agresseur qui se présente en premier !
-Ne joue pas avec moi gamine ou tu le regretteras ! Personne ne tient tête à Arkam ! »


Le nom de cet homme surprit Lina, ce nom n’avait pas de consonance humaine et elle se méfia. Puis, l’homme remarqua sa tenue et sembla désorienter. Lina portait un jean avec un débardeur tout ce qu’il y avait de plus banal mais dans ce monde, les femmes ne pouvait porter de tel vêtements, c’est ce qui fit tiquer Arkam. Sentant que cette femme devait être une menace, il leva son épée pour mettre fin à cette étrangeté. Lina posa sa main droite sur son médaillon et il apparu dans celle-ci son épée. Son armure n’apparut pas car elle pouvait choisir de la revêtir ou pas et là, elle n’avait pas l’intention de leur dévoiler son identité. L’arme d’Arkam rencontra celle de Lina qui le désarma aussitôt. Fou de rage, il lança ses soldats contre elle et le combat débuta.

A quelques distances de là, un autre groupe armé se déplaçait en silence quand le bruit d’une bataille se fit entendre derrière eux. Surprit, le chef de ce groupe les fit faire demi tour toujours en silence pour voir de quoi il retournait. C’est alors que dissimuler à la vue, le chef de ce groupe vit un groupe armé combattre une personne seule et celle-ci se défendait parfaitement. En un rien de temps, elle se débarrassa de ses adversaires et l’homme pu voir qu’il s’agissait d’une femme qu’il reconnu aussitôt. Révélant sa présence, il s’approcha d’elle et Lina le tint en respect à la pointe de son épée.


« -Lina ? C’est moi vous vous souvenez ?
-Plus d’information ne serait pas pour me déplaire ! »


Alors l’homme retira son casque et Lina reconnu immédiatement le prince Mark a ses yeux bleus profond. Aussitôt, elle baissa son épée et s’inclina.

« -Prince Mark veuillez m’excuser d’avoir levé mon épée contre vous !
-C’est bien vous Lina !
Dit il en lui souriant sans cacher sa joie de la revoir. Depuis quand êtes-vous ici ?
-Euh…un petit quart d’heure je dirais ! Il faut avouer que l’accueil reste à désirer !
-J’en suis désolé mais vous nous avez débarrassé de nos poursuivants !
-Que ce passe t’il ici ? Pourquoi suis-je de retour ?
-Allons discuter plus loin Lina ! »


Disants cela, il l’invita a le suivre pour rejoindre sa garde personnelle. Quand ils la virent approcher, les hommes du prince furent surprit et eurent du mal à croire que cette femme aussi jeune avait participé à la chute du seigneur des ténèbres plus tôt. Cependant, aucun d’entre eux ne dit mot ayant aperçut son épée ce qui confirma leur soupçon quand à son identité. La voyageuse était de retour et cela les soulagea un peu. Quand tout le groupe eu établit un campement a l’abris et allumer un feu pour s’y rassembler, la discutions commença.

« -Je suis heureux de vous revoir Lina ! J’ai bien faillit croire que je ne vous reverrai plus jamais !
-N’exagérons pas non plus ! Cela ne fait qu’un mois que je suis partie !
-Un mois ? Cela fait un an chez nous !
-Un an ! Que s’est-il passer depuis mon départ ?
-Quand vous avez disparut, le seigneur des dragons est reparti également et nous avons été reprendre le royaume du nord. Ce fut simple vu que l’armée du seigneur des ténèbres avait prit la fuite. Ensuite, la princesse Laétitia est retournée chez elle et son royaume arrive au terme de sa reconstruction. Tout est rentré dans l’ordre de ce côté-là. Et vous Lina, que vous ait-il arriver ?
-Mon retour est moins passionnant ! Je me suis réveillé à l’hos…dans une maison de soin dans un mauvais état mais rien de bien méchant. Ensuite j’ai passé des heures avec mon psy…euh…un médecin spécialisé pour me convaincre que tout cela n’était qu’un rêve ! Résultat : soit je rêve de nouveau soit je suis folle ! »


Le prince et sa garde l’écoutèrent attentivement ne comprenant pas tout ce qu’elle disait après tout, ils ne venaient pas du même monde. Cependant ils comprirent l’essentiel.

« -Comment ça tout est en ordre ? Si c’est le cas qu’est-ce que je fais ici ? Une autre guerre ?
-Non enfin, pas pour l’instant ! Nous avons quelques problèmes !
Avoua le prince.
-Vous allez nous aider ?
Demanda l’un de ses soldats.
-On raconte que vous êtes une excellente guerrière !
Ajouta un autre.
-C’est vrai que vous êtes l’amie des dragons dame ?
Questionna un autre.
-Oula doucement ! Dite moi d’abord ce qu’il se passe ici je suis complètement perdu. Où sommes nous ici ?
-Nous sommes sur la route interdite qui d’après les légendes, mène au royaume de l’ouest !
Répondit un soldat qui devait être leur guide.
-Le royaume de l’ouest ! Mais, je croyais qu’il était dangereux ! »


A sa réflexion, les hommes baissèrent les yeux et aucun n’osa lui répondre.

« -Savez-vous ce que c’est Lina ? Lui demanda le prince en lui tendant un objet.
-On dirait…un œuf ! Mais sa taille est plutôt impressionnante !
-En effet, c’est bien un œuf mais, un œuf de dragon !
-Pardon ?
-Nous l’avons trouvé sur le chemin du retour après la bataille. Comme nous ne savions pas comment le rendre à son propriétaire, nous l’avons gardé au château en attendant de croiser un dragon. Seulement, il y a quelque temps, de drôles d’hommes sont venu pour s’emparer de cet œuf et il s’en ait fallut de peu pour qu’ils parviennent à le voler.
-Excusez moi prince mais, je ne vois pas le but de tout ceci !
-Vous allez comprendre Lina. Il faut tout simplement savoir que l’humain qui assistera à la naissance de ce dragon en deviendra son maître et aura tout pouvoir sur lui. Les dragons ne se mêlent pas des histoires des humains donc, si un homme sans scrupule a sous sa coupe un dragon, il pourra régner sur tous les royaumes.
-Donc,
conclua le bras droit du prince, nous avons décidé de ramener cet œuf à son propriétaire bien que la route soit périlleuse et incertaine. De plus il faut éviter de se le faire prendre en route. Un vrai parcourt de santé !
-Je vois,
finit par dire Lina, je suis donc ici pour vous aidez à mener à bien cette quête. Je sens que ça ne va pas être une partie de plaisir.
-Pourquoi ne pas invoquer le dragon comme la dernière fois ?
Demanda le prince.
-Ce sera inutile car ça ne fonctionnera pas. Je ne peux pas vous dire comment je le sais mais je le sais c’est tout. Il va falloir nous débrouiller par nous même.
-Le problème,
précisa un homme, c’est que nous ignorons quelle route emprunter ! Personne n’a jamais pu arriver a bon port et si cela est arriver il n’est pas rester en vie pour nous le dire. »

Pendant qu’ils parlaient, le soleil était en train de se coucher. Lina avait son épée en travers de ses genoux et son regard se perdit dans la contemplation de son reflet. Quand quelque chose sur sa lame attira son regard. C’est alors qu’elle aperçut de nouveau le signe étrange suivi d’un dessin représentant un soleil.

« -Un soleil ? S’exclama Lina.
-Pardon ?
Fit le prince surprit.
-Le signe !
Déclara Lina. Il était son mon épée suivit d’un soleil ! Qu’est-ce que … ? »

Puis levant les yeux, elle aperçut le soleil qui se coucher entre deux montagnes, il s’agissait du chemin a suivre.

« -Qu’avez-vous dame ? Demanda un homme soudain nerveux.
-Les montagnes !
Répondit elle. Il nous faut passer entre ces deux montagnes là bas, c’est le chemin à suivre ! »

Alors, tous regardèrent la direction qu’elle leur désigner ne pensant même pas a protester car ils avaient eu vent de ses exploits et aussi de leur côté étrange. Ils pouvaient donc lui faire confiance comme leur prince l’avait fait avant eux.

« -Nous partirons demain à l’aube ! Affirma le prince. En attendant, allez tous vous reposez, vous l’avez bien mériter ! »

Le bivouaque fut donc installer et on donna a Lina une cape de voyage pour la protéger de la fraîcheur de la nuit. S’allongeant sur le dos elle regarda les étoiles de ce monde qui étaient bien plus nombreuse et brillante que celle de son monde.

« -Vous semblez soucieuse Lina ! Dit alors le prince à Lina.
-Moui ! Juste certaine chose en tête mais rien de bien important.
-Vous allez resté cette fois ?
Demanda t’il avec espoir.
-Je l’ignore votre altesse !
-J’aimerais que cela soit le cas !
-Comment va la princesse Laétitia ?
-Très bien, elle a finit par passer la bague au doigt de mon frère ! Voila qui n’était pas une mince affaire !
Avoua Mark.
-Je suis sur qu’ils seront très heureux tout les deux. »


Puis Lina se mit à rire ce qui surprit le prince.

« -Qu’est-ce qui vous fait rire comme cela ?
-Je pense à Michael, un ami de mon monde et aussi la personne qui connaît tout de moi. Quand je pense à toute ses heures passées ensemble pour me persuader que cet endroit était un rêve, je me dis qu’il va se fâcher en apprenant que ça a recommencé.
-Cette personne est importante pour vous ?
-C’est la seule personne a qui j’ai pu ouvrir mon cœur quand tout aller mal. Le pauvre, je ne lui rends pas la tâche facile !
-Cette personne est sûrement très bien pour vous !
Dit le prince avec une note de jalousie dans la voix.
-Peut-être ! »


La discussion se termina sur ses mots et Lina s’endormit sans difficulté. Quand au prince il la regarda dormir un instant. Il enviait cet homme d’en savoir autant sur Lina lui qui ne savait rien d’elle. Pendant toute cette année où Lina avait disparut, il n’avait cessé d’espérer en son retour et le souhaitait ardemment tout les jours. Enfin, il la retrouver et son cœur était près a éclater mais une ombre se profilait a l’horizon. Qu’arriverait-il si cet homme avait obtenu le cœur de Lina ? Pourrait-il rivaliser avec lui ? Autant de questions qui se bousculaient dans la tête du prince et qui ne lui permirent de s’endormir que tard dans la nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:55

Le lendemain matin, la sentinelle de garde réveilla tout le monde à l’aube et il fallut a Lina quelques minutes pour se rendre compte qu’elle n’était plus chez elle. Ses vêtements avaient totalement séché et elle se sentait revivre ici ce qui lui fit un peu mal au cœur. Alors après avoir avaler un court petit déjeuner, les chevaux furent sceller et tout le monde prit la route au pas gardant les deux montagnes en vue. La route ne fut pas monotone pour Lina car, le prince lui racontait des tas d’histoires et légendes sur leur monde ce qui lui permettait de se sentir un peu plus comme chez elle. Mark semblait être intarissable sur le sujet et sa garde ne pu que se réjouir de le voir si enthousiaste. Tous pouvaient voire comment il dévorait Lina des yeux seulement, personne dans le groupe ne comprit pourquoi Lina était aussi distante avec leur prince. Pendant son absence, le roi avait exigé de son fils aîné de se trouver une compagne mais celui-ci avait refusé ce qui avait donné lieu à une dispute mémorable entre ces deux forts caractères.
Vers midi, il fut décider de faire une halte pour reposer les hommes, les chevaux et pour manger. Le prince, Lina et un homme de sa garde partirent alors en chasse de quelque gibier pendant que le reste du groupe s’affairait a ses tâches respective : l’eau, le bois pour le feu, les chevaux, etc.… Pendant leur traque, ils levèrent une biche mais Lina refusa d’être celle qui l’abattrait. Cela lui faisait mal au cœur de devoir tirer sur un animal ce qui surprit les deux autres qui ne dirent rien sur le moment. Finalement ce fut le garde du prince qui abatis l’animal et ils le ramenèrent au campement en discutant.


« -Je ne comprends pas dame ! Déclara l’homme. Vous avez déjà tué des hommes mais vous rechignez à abattre un animal. Auriez-vous plus d’estime pour ces animaux que pour la race humaine ?
-Non pas du tout mais sachez que tuer me déplait fortement et surtout tuer des hommes. Si je l’ai fait c’était uniquement par nécessiter mais je déteste vraiment ça. En ce qui concerne les animaux je…je ne me vois pas tuer une créature vivante qui ne m’a rien fait ! Je sais c’est idiot et si il était urgent de le faire, je le ferai mais je préfèrerais m’en passer si je le peux.
-C’est la première fois que je rencontre une personne aussi soucieuse de la vie !
Affirma le prince.
-C’est parce qu’aucune de vos connaissances n’a approché la mort autant que moi prince !
-Ce que les hommes raconte est vrai dame ?
-Qu’est-ce qu’ils racontent ?
-Ils disent que vous êtes mourante !
-Elias !
Le réprimanda le prince.
-Laissez votre altesse, ça ne me gène pas ! En effet, ils ont raison !
-Mais…Vous vous portez bien ! Je veux dire, vous paraissez en pleine forme !
-Oui, dans ce monde je suis en parfaite santé ce qui n’est pas le cas dans mon monde.
-Alors il faut rester ici !
Déclara Elias. »

Cette déclaration fit sourire Lina qui ne répondit pas le campement se dressant juste devant eux. Une fois la biche vidée et préparer, tache a laquelle Lina fut solliciter, on l’a mit a cuire sur la flambé préparait a cette occasion. Quand tous les hommes se furent restaurés et hydrater, tout le barda fut rangé et ils reprirent la route a la même allure que lors de la matinée.
Cheminant a allure normale, ils arrivèrent à l’orée d’une forêt. Les arbres étaient magnifiques sous leur parure de verdure et semblaient très ancien. Personne n’avait encore vue une forêt semblable a celle-là et, ils firent une pause devant avant de s’y engouffrer. A l’intérieur respirait la paix et le calme si bien que personne ne prononça un mot, on n’entendait que le bruit des pas des chevaux et leur respiration. Tout à coup, Elias le bras droit du prince vint à sa hauteur.


« -Prince ! Je ne me sens pas à l’aise ici ! J’ai l’impression d’être observé !
-Je partage tes craintes mon ami !
Avoua le prince.
-Rester calme !
Dit posément Lina. Nous sommes suivit depuis un moment déjà et je ne pense pas que ce soit des amis !
-Comment ça ?
-Nous sommes effectivement observé mais je ne comprends pas pourquoi ils ne se manifeste pas ! »


Chuchotant presque, ils continuaient d’avancer malgré la peur qui commençait à envahir le groupe armé.

« -Il doit s’agir d’un groupe d’homme isolé votre altesse ! Déclara Elias. Sûrement ceux qui se sont rendu sur cette route et qui ont décidé de vivre dans cette magnifique forêt. Dans ce cas nous aurons le dessus sur eux en cas d’hostilités.
-Ne soyez pas si sur de vous !
Fit Lina toujours aussi calmement et indifférente. Ils ne sont peut être pas humain ! »

Mais au moment où le prince allait lui demander de s’expliquer, ils aperçurent un homme seul à quelques mètres d’eux, sur le chemin. Ils firent se stopper les chevaux et observèrent cet inconnu dissimuler en parti par sa cape de voyage et le soleil qu’il avait dans le dos. Lina le regarda tentant de percer cette ombre mais ne pu que se rendre compte que cet homme avait un port noble. Alors, elle descendit de cheval, fit quelques pas et s’inclina devant l’homme bien qu’elle ne puisse toujours pas le voir.

« -Tout homme qui emprunte ce chemin doit mourir ! Déclara l’homme. Le faite que vous soyez une femme ne vous fera pas échapper a votre sort.
-Si il doit en être ainsi alors venez vous-même prendre ma vie !
Le défia Lina la main sur la garde de son épée.
-Comme il vous plaira ! »


L’homme s’élança alors à une vitesse qui surprit le prince. En effet, aucun homme ne pouvait être aussi rapide et il eu peur pour Lina la voyant déjà morte. Il allait pousser un cri d’alerte mais aucun son ne sorti. L’homme arriva a hauteur de Lina en une fraction de seconde, leva son épée et l’abattis avec force. Cette épée rencontra celle de Lina qui se retrouva un genou a terre sous la force de ce coup qui était impressionnante et inhumaine. Le bras de Lina tremblait et elle fut obliger de tenir son épée a deux main pour résister. Tout a coup, Lina eu un pressentiment et, elle fit apparaître son bouclier. Surprit l’homme s’écarta légèrement s’attendant a une contre attaque et cela permis a Lina de se relever. Les deux combattant étaient très proche l’un de l’autre et Lina leva son bouclier et le rabattit dans le dos de l’homme et un bruit métallique se fit entendre ce qui figea la scène et surprit l’homme.
En effet, observant la scène avec angoisse, le prince avait vu une flèche percutée le bouclier de Lina qui avait ainsi protégé l’homme qu’elle combattait. L’homme ne bougea pas, son corps tout proche de celui de Lina, le frôlant et la pointe de l’épée abaissait vers le sol. C’est alors qu’un groupe d’homme armé arriva d’on ne sait où derrière la garde du prince tandis que l’homme était dissimulé a leur yeux par le bouclier de Lina.


« -Quelle idée de vous être arrêté ! Déclara l’un des hommes. Voila que nous vous avons rattrapé !
-Quelle bande d’idiot,
cracha un autre.
-Tuer les !
Ordonna leur chef. Mais pas touche a la femme, je la veux pour moi !
-Vous aussi !
Se moqua Lina. C’est que je commence à être très demandé ! Repassez plus tard, je n’ai pas le temps pour l’instant !
-Comment oses-tu ? A l’attaque ! »


C’est alors que Lina entendit l’homme a ses côtés prononcer un mot dans une langue inconnu ce qui déclencha une pluie de flèches qui s’abatis sur les hommes qui les avait menacer. Ils tombèrent tous mort pendant que l’armée du prince cherchait d’où venait cette attaque mais, ils ne virent rien. Lina rabaissa son bouclier, s’éloigna un peu de l’homme son épée toujours tenue fermement dans sa main.

« -Si nous reprenions ! Déclara Lina. Cette interruption nous a coupé dans notre élan mais j’espère pouvoir vous faire honneur au combat !
-Vous êtes un noble adversaire dame !
Répliqua l’homme en souriant. Pourquoi m’avoir protéger et ne me dite pas que c’était par inadvertance !
-Je ne supporte pas les traîtres qui attaquent les gens dans le dos, rien de plus ! »


L’homme fit alors tomber sa cape révélant son visage à Lina et à tous ceux présent. Lina vit qu’il s’agissait d’un Elf mais pas n’importe lequel à la vue de sa tenue, sûrement un prince elfique. Alors Lina rengaina son épée et fit disparaître son bouclier se tenant toujours devant lui.

« -Vous refusez de vous battre ?
-Oui ! Je ne suis pas une ennemie des Elfs donc si vous voulez me tuer faite le !
-Essayez-vous d’obtenir grâce sachant que les Elfs respectent les règles du combat avec honneur ?
-Non mais je comprends le problème. Dans ce cas, je prendrais l’épée contre vous pour ne pas tâcher votre honneur ! »


L’Elf regarda la jeune femme qui lui faisait face de ses yeux noirs insondables. Il la trouvait incroyablement courageuse pour son jeune âge, cela le fit sourire et il rengaina son épée également.

« -Vous qui êtes le chef de ce groupe, dit l’Elf a l’intention du prince tout en regardant Lina, que faites vous sur nos terres ?
-Je vous fais toutes mes excuses mais j’ignorais que ces terres vous appartenez. »


Le prince ne supportait pas de voir cet Elf si près de Lina et il se retint de lui en faire la remarque se sachant encercler, il fallait penser à ses hommes avant tout. L’elf s’approcha de Lina qui ne recula pas et il posa une main sur son visage plongeant ses yeux dans les siens pendant quelques minutes, minutes qui parurent très longue au prince.

« -Que faites-vous dans notre monde voyageuse ?
-Comment ?
Mais l’Elf lui souria et Lina comprit que cette question n’avait pas lieu d’être. J’ai été convoqué en ce monde pour aider le prince dans sa quête. »

L’Elf ne la lâchait plus du regard ce qui mit Lina mal à l’aise se sentant analyser alors elle le repoussa se mettant aux côtés du prince qui était descendu de monture. Celui-ci regardait l’Elf avec une lueur de défit dans les yeux qui n’échappa pas a l’Elf.

« -Quelle est votre quête prince Mark ?
-J’aimerais connaître le nom de mon interlocuteur lui qui semble si bien renseignait sur ma personne !
-Je suis le prince Légilias seigneur elfique de ce royaume.
-Dans ce cas sachez que nous devons traverser votre royaume afin de pouvoir accomplir notre quête.
-Aucun homme ne sort vivant de ce royaume !
-Alors nous nous battrons !
Déclara le prince Mark avec défi.
-Et vous mourez ! Vous êtes encerclés vous l’avez vu vous-même ! »


La situation semblait sans fin, les deux princes tenant leur position fermement sans céder la moindre parcelle de terrain mais l’Elf ne pouvait s’empêcher de jeter régulièrement un coup d’œil à Lina. L’Elf mit alors la main a son épée et Lina se transforma aussitôt se plaçant devant le prince.

« -Ma mission est de permettre au prince d’atteindre son but ! Si vous voulez vous battre, il faudra d’abord passer par moi ! »

L’Elf regarda Lina qui s’était transformée et il fut quelque peu surprit. En effet, il avait reconnu cette tenue comme, ayant était créé par des Elfs alors, comment une humaine pouvait-elle bien la posséder ? Puis, il se rappela d’une chose et se détendit.

« -Le but de votre voyage ?
-Ceci !
Déclara le prince en montrant l’œuf qu’il avait sorti d’un sac porté par son cheval.
-Mais, c’est….un œuf de dragon !
-Parfaitement et nous voyageons depuis mon royaume pour le rendre a ceux de sa race, rien de plus !
-Le royaume des dragons est verrouillé par une gigantesque porte ! Aucun humain ne peut l’ouvrir !
-Je ne partirais pas sans avoir essayer !
Déclara le prince avec conviction.
-Dans ce cas, laissez moi vous conduire a destination ! »


Cette demande surprit toute l’assistance y comprit Lina qui y voyait un piège.

« -Vous voulez nous aider a présent ! Voila qui est bien curieux de la part d’un Elf qui voulait nous tuer il y a quelques instants ! Peut-on savoir pourquoi ? Après tout, cela pourrait être une ruse !
-Il n’y a pas de mensonges dans de tels yeux !
Déclara Légilas en fixant Lina. »

Lina soutint son regard un instant puis se détourna et remonta en scelle. Il n’y avait plus de danger donc le reste les regarder. Ce voyage était décidemment riche en rencontre en tout genre mais l’esprit de Lina était préoccupé par autre chose.


« -Très bien ! Déclara Légilas. Suivez nous ! »

A peine le nous avait-il était prononcé qu’une dizaine d’Elf se retrouva aux côtés de leur prince et que des chevaux s’étaient joints a eux. Sans parler, le prince Mark remonta en scelle et chemina a la droite de Lina tendis que Légilas marchait a sa gauche et tous, suivirent les Elfs qui les conduisaient à travers cette forêt en silence et sûrement. Le prince Mark ne voyait pas d’un bon œil cette escorte mais Lina étant détendu il ne vit pas de raison valable de ne pas lui faire confiance.


« -Vous défendez votre vie chèrement pour une femme condamné ! Affirma Légilas.
-Tous les êtres vivants de ce monde savent donc tout de mon état ?
-Non, je l’ai simplement vu dans vos yeux ! Je foule la terre de ce monde depuis de nombreuses années pour être capable de voir certaine chose.
-Dans ce cas, ces nombreuses années ne vous on pas enseigné la sagesse. Sachez que ma vie ne regarde que moi et qu’il ne me plait guerre de la voire violer par tout inconnu !
-Vous avez un certain aplomb pour oser me parler de cette façon !
-Je ne suis pas l’un de vos sujets seigneur Légilas, ni celui d’aucun seigneur de ce monde alors si vous voulez que je vous respect, faites en autant a mon égard !
-Un cœur mort et une âme de feu ! Voila qui est intéressant !
-Il ne sied pas à un prince d’importuner une dame ou encore de bafouer sa vie privée !
Déclara le prince Mark. Je suis déçu par vos manières moi qui croyais les Elfs nobles et gracieux.
-Dites moi prince Mark, avez-vous un quelconque droit sur cette dame ?
-Quoi ? Je…Bien sur que non !
-Dans ce cas pourquoi réagir comme si je vous avais fait affront ? Cette réaction se comprendrait si cette dame avait été votre femme mais, elle n’a pas lieu d’être ici !
-Cessez vos querelles vos altesses ! Je suis assez grande pour me défendre toute seule, sans vouloir vous offensez !
-Dame, je…
-Appelez moi Lina seigneur Légilas ! Je ne suis en aucun cas noble ou chevalier pour mériter un tel honneur !
-Vous êtes sage Lina et ne veux vous contrariez mais j’avoue être décontenancer par votre attitude si froide !
-N’en prenait pas offense mais je suis ici pour accomplir une mission un point c’est tout. Ensuite, je rejoindrais mon monde pour ne peut être plus revenir. »


La discutions en resta là car déjà, notre groupe arrivait en vue d’une gigantesque porte ronde en argent massif couverte de symbole. Tous les hommes regardèrent cette énorme porte qui semblait dégager une force mystérieuse et troublante et personne ne bougeait subjugué par sa beauté.

« -Vous voici arrivez a destination ! Déclara le prince Elf. Si vous voulez passer, il vous faudra l’ouvrir par vous-même !
-Comment ?
Demanda la prince Mark.
-Ca c’est a vous de le découvrir ! »


Le prince et Lina descendirent de cheval et se rapprochèrent de la porte, les symboles semblaient être une écriture ancienne mais Lina ne la comprenait pas.

« -Savez-vous lire cette écriture prince ?
-Je vous avouerai que j’allais vous poser la même question ! »


Cela ne pouvait pas être la fin de cette quête. Pour Lina il devait y avoir une solution pour continuer sinon on ne l’aurait pas fait venir ici donc, il fallait chercher. Le prince et Lina observèrent attentivement cette porte pensant y trouver un indice mais en vain. Pendant ce temps le prince des Elfs les regarder quand un membre de sa garde vint à sa hauteur et lui parla dans sa langue.

« -Pourquoi ne pas les avoir tuer mon prince ? Ils étaient à notre porté !
-Ces yeux,
répondit le prince, j’avais l’impression qu’ils renfermaient un savoir immense et pourtant les apparences contredisent cette impression.
-Mon prince, cette femme ne doit pas vous faire tourner la tête.
-Il y a quelque chose chez elle qui me dit d’agir de la sorte, je ne saurais te dire pourquoi mais, je sais juste que je dois lui apporter mon aide ! Douterais-tu de moi ?
-Jamais mon prince ! Vous nous avez toujours protégé ! Je suis juste inquiet.
-Détends toi alors mon ami ! Si elle ne peut ouvrir cette porte alors cela voudra dire que je me suis trompé et nous les éliminerons ! »


L’Elf s’inclina et regagna sa place parmis son peuple laissant son prince seul. Celui-ci regardait Lina et Mark avec attention. Tout à coup, Lina se figea sur place voyant apparaître devant ses yeux des images comme si, elle voyait un film. Quand ses images disparurent après qu’elle eu aperçut le signe mystérieux, elle su ce qu’elle devait faire.

« -Regagnez votre cheval prince, je sais comment l’ouvrir !
-Euh…D’accord Lina, je vous laisse ! »


Le prince regagna donc sa monture laissant ainsi Lina seule face à la porte en argent. Le prince Elf ne la quittait pas des yeux en se demandant si elle aller réellement pouvoir l’ouvrir. C’est alors que tous virent Lina dégainait son épée et la planté dans la porte mais pas côté lame. Elle avait frapper la porte avec la garde de son épée qui s’était enfoncer dans le métal maintenant l’épée droite la pointe a hauteur de son cœur. Stupéfait, le prince Mark regardait Lina faire avec admiration et comprit qu’un signe avait dû se manifester. C’est alors que Lina mit ses deux mains sur la lame de son épée et s’en rapprocha. Ce faisant, son épée entra doucement dans sa chaire un filet de sang s’écoulant contre la lame. Le prince fut horrifié par cet acte et ne savait plus quoi faire quand le prince Elf prit la parole.

« -Une vie en offrande ! Jamais je n’aurais crû qu’elle trouverait !
-Sa vie ? Lina arrêtez !!!! »


Malgré l’ordre du prince Lina n’arrêta pas pour autant alors, son épée fut relâcher et tomba a terre l’empêchant d’aller au bout de son geste. La porte s’ouvrit alors dévoilant uniquement un disque de lumière. Le prince qui avait sauté de cheval rejoignit Lina, la prit par les épaules terrifier.

« -Non mais ça ne vas pas ? Vous vous rendez compte de ce que vous alliez faire ?
-J’ai ouvert la porte !
Répondit simplement Lina.
-Mais quand allez-vous penser a vous pour l’amour du ciel ?
-Je ne comprends pas votre réaction prince. La porte est ouverte et c’est ce que vous vouliez non ?
-Oui mais pas au prix de…Enfin, pas comme ça !
-Vous êtes vraiment compliquez !
-Et vous trop stupide !
Lâcha t’il rejoignant son cheval. »

Lina resta stupéfaite de cette réflexion car elle ne comprenait pas en quoi elle était stupide, elle avait ouvert la porte après tout et c’était le but. Elle pensa alors que le prince était bien étrange avec elle et ramassa son épée tombée a terre puis remonta en scelle. Légilas fit se rapprocher son cheval d’elle et approcha sa main d’elle pour regarder la blessure qu’elle avait au cœur.


« -Très impressionnant Lina ! Il fallait être près a aller jusqu’au bout pour que la porte s’ouvre. N’avez-vous donc pas peur de mourir ?
-Je meurt un peu plus chaque jour alors mourir en une seule fois ne me fait pas peur ! Etre en sursis de cette façon me terrorise plus que tout. »


Alors Légilas posa sa main sur le coeur de Lina qui vit le rouge lui montait aux joues et quand il enleva sa main, la blessure avait cicatrisé ce qui la surprit.

« -Impressionnant !
-Les Elfs ont des connaissances que les humains n’imagine pas Lina. Ils leurs sont supérieur dans bien des domaines.
-Bon !
Déclara le prince Mark énervé pas l’attitude de Légilas. Si on y aller a présent ?
-Allons-y !
Souffla Légilas en souriant de l’énervement de Mark. »

Alors tout le monde se dirigea vers le disque de lumière incapable de voir ce qu’il pouvait bien se trouver de l’autre côté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:56

Lorsque leurs yeux s’ures habituer à la lumière, tout purent voir un décor que même leur rêve les plus fou ne pouvaient inventer. Ils virent d’abord une magnifique cascade en haut de laquelle siéger un imposant château. Tout autour, tout n’était que verdure. Des oiseaux volaient gaiement dans le ciel, des animaux se promenaient non craintif mais aucun signe du moindre Dragon. Tous étaient subjugués par cet endroit magnifique qui respirait la pureté, la paix et le bonheur. Cela les fit presque pleurer de joie. Dans ce lieu, les Elfs retrouvèrent toute leur majesté et toute leur noblesse ce qui faisait paraître les hommes bien terne à leur côté. Lina contemplait ce spectacle qu’elle n’avait jamais espéré voir de sa courte vie quand une forme apparut dans le ciel se rapprochant d’eux avec détermination. Quand elle se posa juste devant eux, le prince et Lina reconnurent le grand dragon qu’elle avait invoquer leur de la bataille.

« -Bienvenue a toi ma fille ! Déclara le dragon d’une voix pleine de bonté tout en regardant Lina.
-Euh…Je…
Mais Lina n’arrivait pas a lui parler.
-Pourquoi es-tu si surprise Lina ?
Fit inquiet le dragon. Tu ne me reconnais pas ? »

Lina regardait le dragon mais ne comprenait pas où il voulait en venir. Le prince la regardait également ainsi que le dragon se demandant ce qu’il pouvait bien se passer ici.

« -Aurais-tu tout oublier Lina ? Non, ce ne peut pas être possible ! Légilas ?
-Oui seigneur !
Répondit-il en s’agenouillant.
-Je te remercie pour ton travail et ta perspicacité, tu peux retourner auprès des tiens a présent, je m’occupe de nos hôtes.
-Comme il vous plaira votre majesté. »


Sur ce, il disparut ainsi que ceux de sa race comme ils étaient apparus plus tôt les laissant avec le seigneur des dragons.

« -Seigneur ! Se lança Mark. Nous avons fait tout se voyage pour vous rapportez cet œuf qui vient de votre monde.
-Je sais prince et ce n’est d’ailleurs pas tout ce que vous me rapporter mais nous en parlerons plus tard. En attendant, venez vous reposer ! »


C’est alors que d’autre dragons vinrent rejoindre leur seigneur et ils transportèrent tous les humains jusqu’au château au sommet de la cascade. Quand ce fut fait, tous les remercièrent en s’inclinant respectueusement puis ils repartirent en volant. Lina se sentait étrange ici comme si, elle avait déjà vue ce lieu et cette sensation ce confirma quand la porte du château s’ouvrit révélant une magnifique salle de bal. Son malaise n’échappa pas au prince.

« -Lina qu’avez-vous ?
-Je…J’ai l’impression d’avoir…d’avoir déjà vue tout ça ! C’est comme si je me promenais dans un rêve ! »


Le seigneur des dragons qui avait déposer les soldats du prince dans une maison en contrebas vint se joindre a eux. Son regard fixait Lina et une lueur de nostalgie passa dans ses yeux.

« -C’est étrange ! Déclara Lina en entrant dans cette salle. »

Tout ça lui semblait tellement irréel et pourtant, elle était bien là et pas dans un rêve. Ce château était immense si bien que le seigneur des dragons pouvait se tenir à l’aise à l’intérieur de cette salle.

« -Pourquoi avoir un château seigneur ? Demanda Mark. Je croyais que les dragons ne les appréciaient pas particulièrement.
-C’est exact,
répondit le dragon mais, j’ai fait construire ce château par amour de ma fille ! »

Pendant que le prince et le dragon parlaient, Lina elle observait ces lieux qui lui semblaient étrangement familier quand elle remarqua au centre de la salle de bal, un disque sur le sol représentant le blason qui était sur son bouclier. C’est alors que tous ses souvenirs lui revinrent en mémoire tel un film que l’on passe en accélérer sur sa télévision.

« -J’avais oublier a quel point cet endroit était magnifique ! Déclara Lina.
-Lina ?
Se risqua le dragon. »

Puis à la surprise du prince, Lina se mit à chanter. C’était une chanson dans une langue qu’il ignorait mais il y sentait de la joie, de la douceur et de la nostalgie. Ce chant envoûtait son cœur si bien qu’il n’y avait plus que ça pour lui dans ce monde. Puis doucement, son chant prit fin.

« -Je suis désolée père, dit Lina en se retournant, je vous ai oublié ! »

Le dragon fou de joie rejoigna sa fille et la prit contre lui à la grande stupéfaction du prince Mark qui ne comprenait absolument plus rien à tout ça.

« -Cela fait tellement longtemps Lina ! J’ai cru ne jamais te revoir !
-J’en suis tellement désolée !
-Euh…Je…Excusez moi mais…qu’est-ce qu’il se passe ici ?
-Oui, vous devez être un peu perdu prince, pardonnez nous ! Je vais vous expliquer ! Mais avant, Lina change de tenue ! »


Aussitôt dit, aussitôt fait. Lina ferma les yeux et une lumière étrange vint faire apparaître sur elle une tenue digne des plus grande princesse de ce monde. Sa robe était simple mais soulignait parfaitement la beauté de Lina révélant aussi la force de son âme et cela troubla le prince qui ne savait plus quoi faire.

« -Prince Mark, dit le dragon, je vous présente ma fille la princesse Lina héritière du royaume de l’ouest et protectrice du monde fantastique.
-Votre…fille ?
-Oui mais asseyez vous prince vous êtes devenu tout blanc tout a coup ! »


Lina conduisit le prince sur l’une des banquettes qui encerclée cette pièce tandis que le dragon se coucha devant eux et que Lina vint s’asseoir a ses côtés.

« -Vous allez bien prince ? S’inquiéta Lina.
-Euh…Je …Je crois mais j’avoue tomber de haut et ne plus rien comprendre !
-Calmez-vous prince, Lina va tout vous racontez car après tout, elle en sait plus que moi sur le sujet et moi aussi j’aimerez savoir ce qu’il s’est passer ! Voila 4000 ans que je t’attends ma fille !
-4000 ans ? Seigneur, je ne pensais pas qu’autant de temps s’était écoulé ! Cela ne fait que 8 ans pour moi ! Bon, je vais racontez alors laissez moi remettre tout ça en ordre ! »


Lina prit donc quelques instants puis se lança.

« -En faite tout à commencer peut de temps après mes 15 ans. A ce moment là, j’ai été…agresser et les substances que l’on ma administrer m’on fait tomber dans un profond coma. C’est ainsi que je me suis réveillée ici dans le royaume de l’ouest et que j’ai fait la connaissance du seigneur Draconis ici présent.
-Quand j’ai découvert Lina ici,
poursuivit Draconis, je l’ai recueillit mais elle était fermée sur elle-même et terrifié ce qui pouvait se comprendre d’ailleurs. Je me suis occupé d’elle et après un an de patience Lina est sortie de sa torpeur et ma raconter tout ce qu’il s’était passé. N’ayant pas d’enfant, j’ai donc décider d’adopter Lina a qui j’ai enseigner tout le savoir des dragons et de ce monde. Puis en fréquentant les Elfs, elle a acquit un savoir sur le combat qu’aucun humain n’avait jamais atteints ce qui fit d’elle une guerrière hors du commun. Puis, la guerre contre les ombres s’est déclenchée et Lina et toute l’armée de ce royaume parti combattre. La dernière fois que je t’ai vu Lina c’est lorsque le dernier ombre est tombé ! Tu étais blessé et tu as totalement disparut.
-Suite a cela,(/b] enchaîna Lina,[b] je me suis réveiller a l’hôpital bien consciente de ce qu’il m’était arriver et persuadé que tout cela n’avait été qu’un rêve d’enfant perdu et perturbé. Quand je fus remise sur pied, j’ai passer beaucoup de temps avec des médecins en tout genre car mes crises se sont manifester preuve de mon état. Je vous passerai les détails de ces 8 ans qui ne vous sont pas utile de connaître car ennuyeux et hors propos. Je me suis lié a un jeune médecin un peu plus vieux que moi avec qui j’ai apprit a accepter mon état, a y faire face mais aussi a oublier ce qui pour moi n’avait été qu’un rêve.
-Michael ?
Questionna Draconis.
-Je vois que mon esprit t’est toujours ouvert père ! En effet, c’est son nom ! »


Lina savait qu’en parlant ou tout du moins en racontant son histoire, Draconis la vivait en penser ce qui lui permettait de voir bien plus de chose qu’il n’en était dite.

« -Puis il y a un mois pour moi et un an pour vous, je me suis retrouvée une nouvelle fois ici mais j’avais déjà oublier tout ce qu’il s’était passer ce qui n’était pas le cas de mon corps qui a retrouver tout ses anciens réflexes. Il aura donc fallut que je revienne ici pour me souvenir de tout ! »

Lina avait finit son histoire et Draconis la couver du regard ayant vu plus de chose qu’elle n’avait raconter y voyant ses peur, ses tristesses et sa solitude. Quand au prince il tentait d’assimiler au mieux ce qu’il venait d’apprendre.

« -Donc, osa t’il, vous êtes la guerrière légendaire de la guerre des ombres qui a eu lieu il y a plus de 4000 ans et d’on parle tous les livres !
-C’est cela même !
Approuva Draconis. Je comprends que cela vous fasse un choc prince mais vous pensez pouvoir accepter cette vérité.
-Euh…je crois pouvoir mais il est difficile d’admettre que vous avez 4000 ans de plus que moi Lina et encore plus difficile, que vous soyez la fille du plus puissant être vivant de notre monde.
-Je vous comprends prince ! Il est d’ailleurs pour moi difficile d’admettre tout ça moi qui ne suis pas originaire de votre monde. »


Draconis regarda alors sa fille voyant que quelque chose la tracassait mais, il ne dit rien préférant lui parler en tête à tête plus tard.

« -Allez vous reposer prince, vous y verrez plus clair ce soir !
-Père ? Que mijotez vous encore ?
-Ben, tu ne crois tout de même pas que je vais rester ici sans fêter comme il se doit le retour de ma fille ! Un bal aura lieu en ton honneur ce soir et tous les nobles du royaume y seront conviés.
-Je… »


Mais Lina n’eu pas le temps de répliquer que son père quitta le château son mot dire. Lina regardait le château dans lequel elle avait reprit goût a la vie 8 ans plus tôt et se senti nostalgique mais triste également. Se reprenant, elle conduisit le prince jusqu'à ses appartements pour qui se repose, il semblait en avoir bien besoin.

Le soir arriva donc lentement et le château se retrouva vêtu de ses plus beaux atour et plus belle lumière. Dans la salle de bal était réunit tout les nobles du royaumes qui soient de la race des Elfs, des Fées, des faunes ou autre créatures magiques. Lina se sentait perdu dans toute cette foule qu’elle ne connaissait pas car 4000 ans s’étaient écoulés et ses anciens compagnons d’armes avaient disparut. Elle accueillit cependant chacun d’entre eux avec courtoisie répondant a chacun chaleureusement. Draconis regardait sa fille évoluer dans ce monde qu’elle n’aurait jamais dû quitter ayant vue ce par quoi elle était passée. Ce bal lui semblait un bon moyen de contrer toutes ces pensées noires qui l’avait envahi et il avait raison, cela fonctionner. Lina n’avait pas le temps de penser tellement elle se retrouvait perdu et joyeuse dans toute cette foule qui connaissait tous ses exploit ce qui la mis mal à l’aise.
Le prince Mark se tenait a l’écart regardant la princesse du coin de l’œil découvrant enfin une partie d’elle qu’il ignorait. Bercer par la musique du bal ses pensées s’éclaircirent acceptant d’assimiler tout ce qu’il venait d’apprendre. Puis tout a coup, une réalité vint lui frapper l’esprit. Lina appartenait donc à ce monde de par son adoption. Tout à coup, il la senti plus que jamais a sa porté de par son titre de princesse. C’est alors qu’il remarqua que personne n’avait encore osé inviter Lina à danser alors, muée par un courage nouveau sûrement créer par l’euphorie du moment, il alla la rejoindre. Lui tendant le bras, il l’invita pour une valse à la surprise de ceux qui virent la scène. En effet, tous ici savait que Lina était le plus précieux trésor du seigneur de ce royaume et donc, ils leur semblaient improbable de lui faire une telle demande.
Lina surprise, regarda le prince. Quelle était donc cette lueur qu’elle voyait dans les yeux du jeune homme ? Cette lueur qu’elle ne parvenait a déchiffrer car inconnu pour elle. Depuis le retour de sa mémoire, Lina avait comprit bien des choses mais cela restait encore un mystère sur lequel elle ne voulait pas se pencher même si, au fond d’elle, son cœur savait de quoi il s’agissait. Alors sans même s’en rendre compte, elle tendit sa main au prince qui l’emporta au centre de la salle de bal pour une valse. Dès lors ce fut comme si plus rien n’existait autour d’eux, qu’il n’y avait plus qu’eu deux sur ce monde et cette musique qui les faisait danser. Arriver à la moitié de la danse, le prince Légilas posa sa main sur l’épaule du prince Mark les stoppant ainsi.


« -Vous permettez ? »

Le prince Mark aurait bien entendu voulut ignorer sa demande mais Lina était la princesse de ce royaume et en tant que tel, il se devait de laisser sa place. Alors il se contenta de regarder le prince des Elfs poursuivre cette valse avec Lina. Il se rendit compte alors qu’il avait mal agit en invitant la princesse dans cette danse sans avoir demander la permission au préalable a son père. Donc, en les interrompant, Légilas lui avait épargné la honte et l’humiliation mais il vit également que l’Elf était un rival. Lina dansa avec de nombreux autres cavaliers ce soir là entraîner par cette musique envoûtante, ses pensées s’embrouillant un peu plus à chaque fois. C’est alors que le bal prit fin petit à petit, les invités disparaissant au fur et à mesure ne laissant plus qu’au château Draconis, sa fille et le prince encore sous le charme de la soirée. Le prince regagna donc ses appartements tandis que Draconis emmenait sa fille pour un tour du royaume sous les étoiles. Elle rentra assez tard de cette excursion, heureuse d’être ici et elle s’endormit aussitôt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:56

Le lendemain, le prince se leva assez tard et se dépêcha de s’habiller considérant qu’il était mal placer de paresser ainsi. Il descendit alors au rez-de-chaussée et se retrouva dans la salle de bal en se demandant où pouvait bien se trouver Lina. Tout a coup, il entendit des bruits de conversation venant d’une porte derrière lui et il s’en approcha. Reconnaissant la voix de Lina il entrouvrit la porte et l’aperçut en compagnie de Draconis. Il s’apprêta à entrer quand il entendit leur conversation.

« -Lina, que se passe t-il ? Je ne t’ai pas vue dans cet état depuis le jour où je t’ai découverte sur ce monde.
-Les choses ont changer père et des changements risque de se produirent à nouveau. Mon état a empiré et il se dégrade a chaque fois que je reviens de ce monde.
-Que veux-tu dire par là ?
-Je veux dire qu’il est possible que ce soit la dernière fois que je pourrais venir ici car, la prochaine fois, j’en mourais a coup sur !
-Je ne comprends pas comment cela se peut Lina ! Tu dois te tromper !
-Malheureusement père, je ne me trompe pas. Ici mon corps et mon âme subissent de lourde pression si bien que lorsque je reviens dans mon monde, toute cette pression me tombe dessus et raccourcissent irrémédiablement mon espérance de vie. C’est pour cela que mon état évolue de façon aléatoire. Je ne pense pas être assez forte pour survivre à un nouveau voyage père !
-Je vois ! Dans ce cas, il vaudrait mieux que tu ne reviennes plus Lina. Je préfère te savoir vivante sur ton monde pour encore quelques années que de te voir mourir ! Mais n’y a-t-il pas un moyen de contrer cette fatalité ? Je ferais n’importe quoi pour ça !
-Je craints fort qu’il n’y ai aucune solution père. Il n’y a qu’en refusant de revenir ici que j’aurais un sursis supplémentaire !
-Alors ne repartez plus !
S’écria le prince Mark en entrant.
-Prince ?
Fit surprise Lina. Vous avez…tout entendu !
-Rester ici Lina ! Si vous ne repartez pas votre état n’empirera pas, vous vivrez et…et je pourrais vous voir !
-Je ne peux pas choisir de ne pas rentrer prince seulement de ne plus revenir ! Soyez un peu réaliste ! Je ne fais pas parti de votre monde quoiqu’il puisse se passer.
-Cela m’est égale ! Je veux pouvoir être à vos côtés, je ne veux rien d’autre !
-Ne vous inquiétez pas pour ça prince, votre destin mettra sur votre route celle qui vous rendra heureux et…
-JE NE VEUX PAS !!!! Quand allez vous comprendre que c’est vous que je veux ? »


Lina resta bloquer par cette révélation qu’elle n’avait absolument pas vue venir mais, il ne fallait pas. Non, il ne devait pas s’attacher a elle, il fallait le briser, le détacher d’elle coûte que coûte. Lina n’avait pas penser devoir faire ça un jour mais il le fallait sinon, il s’accrocherait a elle alors qu’elle devait mourir prochainement, elle le savait.

« -Vous êtes ridicule prince !
-Lina !
Fit Draconis comprenant où voulait en venir sa fille.
-Regardez vous ! Comment pouvez-vous croire que je veuille passer le reste de mes jours à vos côtés ? Redescendez un peu sur terre c’est absurde ! »


Le prince regardait Lina interloquer chaque mot qu’elle prononçait lui transperçant le cœur. Lina souffrait de devoir lui dire ça mais il n’y avait pas d’autre solution, il fallait porter le coup de grâce a présent, le temps lui manquer, elle se sentait déjà partir. Ce mensonge devait paraître aussi vrai que possible.

« -Retournez a votre petite vie prince et vous verrez que vous n’avez rien a faire dans la mienne. Jouez avec vous est si facile que j’aurais pu vous envoyer au bout du monde juste pour me divertir ! Je n’ai pas besoin d’un petit chien qui me suis partout où je vais, ce n’est pas ce que j’appel un homme ! »

Voila, le coup final avait été porter et le prince ne pourrait ainsi plus rester attacher a elle au risque de détruire sa vie. Ce moment avait vraiment était le plus pénible de tous, même la mort semblait douce à côté de ça.

« -Lina, dit Draconis, tu disparais ! »

En effet, Lina était en train de disparaître sa mission ayant était un succès. Elle ne reviendrait donc plus dans ce monde et le prince vivrait la vie qu’il aurait dû avoir si elle ne s’était pas trouver sur son chemin. Elle se retourna, regardant son père les larmes aux yeux.

« -Adieu père, merci pour tout, je ne vous oublierez jamais ! »

Alors Lina disparut sur ces mots, sous le regard triste de son père adoptif Draconis le seigneur des dragons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:57

Lorsque Lina rouvrit les yeux, elle constata qu’elle devait se trouver dans une ambulance, sûrement celle qu’elle avait appelée avec de sombrer et de changer de monde. Un masque a oxygène avait était placé sur son visage et Lina vit a ses côtés un infirmier qu’elle connaissait bien.

« -Bienvenu parmis nous Lina ! Dit l’infirmier. On te manquait tant que ça ? »

Mais Lina ne répondit pas. Quelque chose n’allait pas et c’était très douloureux, ses poumons étaient en feu. D’une main elle arracha son masque a oxygène de son visage et l’infirmier comprit qu’elle ne parvenait plus a respirer. Lina se retourna et se retrouva sur le côté maintenu par l’infirmier qui ne comprenait pas. Lina parti alors dans une crise de toux à s’en arracher les poumons et la douleur était vraiment horrible, semblable à une brûlure au fer rouge. La main devant sa bouche, Lina toussait sans pouvoir s’arrêter. Quand la toux s’arrêta enfin, Lina pu respirer un peu mieux.

« -Ca va mieux ?
-Ca empire !
Parvint à dire Lina dans un souffle. »

Ne comprenant pas, elle lui montra sa main. Le visage de l’infirmier changea radicalement de couleur car, la main de Lina était couverte de sang. Il posa sa main sur l’épaule de Lina pour lui apporter soutient mais quelque chose était étrange. En effet, les muscles de Lina étaient contractés à leur maximum déclenchant une autre sorte de douleur.


« -La vache ! S’écria Lina. Faite que ça s’arrête ! »

Lina avait les larmes aux yeux à cause de la douleur et l’infirmier dû la maintenir allongé sur le dos en la tenant de toutes ses forces. Lina se tordait littéralement de douleur s’en était insupportable et l’infirmier avait du mal a la contrôler. Il appela donc le passager de l’ambulance pour qu’il vienne l’aider. Celui-ci l’aida a maintenir Lina et ils n’ures pas d’autre choix que de la sangler a la civière.
Lina vivait un vrai cauchemar en ce moment et aurait fait n’importe quoi pour que ça cesse. Elle donnait mal au cœur aux infirmiers qui ne pouvait pas lui administrer le moindre calmant à cause des effets que ceux-ci pourraient avoir sur sa maladie inconnue.


« -Courage Lina nous arrivons, dit-il sa main dans la sienne. Chauffeur accélère ça devient urgent là ! Ca va aller Lina on reste avec toi ! »

Après encore 10 minutes de routes, l’ambulance arriva à l’hôpital qui avait été prévenu de l’état de Lina si bien qu’elle était déjà attendue. Elle fut conduite à l’intérieur mais on ne la détacha pas son état ayant encore empiré.

« -Lina ? L’appela son médecin habituel. Essaie de te détendre on va arranger ça !
-Achevez moi si il le faut mais faut que ça cesse ! C’est horrible !
-On ne comprend pas ce qu’il se passe Lina ! Ce n’est pas normal et… »


A ce moment là, Lina sombra dans le coma à cause de la douleur. Son corps se détendit alors et les médecins purent faire tout les test nécessaire pour comprendre et tenter de soigner Lina.

Après plusieurs heures, Lina ouvrit de nouveau les yeux, la douleur avait disparut mais elle ne pouvait pas parler. Emergeant un peu plus, elle se rendit compte qu’elle avait un tuyau dans la bouche et elle leva la main pour le retirer. Son bras fut stopper par son médecin juste a temps.


« -Laisse moi faire Lina. On a dû t’intuber, tu ne respirer plus ! Allez, je compte jusqu'à 3 et tu souffleras le plus fort possible. Bon…1…2…3 ! »

Lina fit donc ce qu’on lui avait demandé et le médecin lui enleva le tube.

« -Quelle horreur ce truc ! Dit-elle d’une voix rauque.
-Tiens boit !
Ordonna t’il en lui tendant un verre d’eau qu’elle bue. Comment tu te sens ?
-Je…J’ai les poumons en feu et l’impression d’être passer sous un rouleau compresseur ! J’ai connu mieux !
-Lina ! Qu’est-ce que tu as fait pour te retrouver dans cet état ? On t’a pourtant dit de faire attention !
-Je n’ai rien fait ! J’étais bien sagement devant mon ordinateur quand ça s’est produit. Cette crise est survenue sans aucune raison. »


Le médecin qui avait souhaité une autre réponse se mordit la lèvre quand une femme entra tel une tornade dans la chambre de Lina, c’était sa mère. Elle s’essaya directement sur le lit de Lina en lui prenant la main.

« -Ma chérie ! Comment tu vas ? Tu nous a fait une sacré peur tu sais !
-Ca va maman ! Ca va mieux a présent ça s’est calmer.
-En effet, son état et stable et il n’y a aucune complication. C’est d’ailleurs surprenant vu la crise que tu nous as fait mais, je pense que ça vas aller mieux a présent.
-J’en ai plus pour longtemps a présent !
Déclara Lina à la surprise de sa mère et de son médecin. Ne jouer pas les surprit tout les deux, je suis pas idiote j’ai bien senti que j’y était presque passer !
-Voyons ma chérie ne dit pas ça, je suis sur que ça va aller !
-Je suis désolée de te créer tant de soucis maman mais, je regarde la réalité en face. Mes crises apparaissent sans raison cela n’est pas signe d’un mieux bien au contraire. Vous me donnez combien docteur ?
-Je…Vue ton caractère je dirais 1 an tout au plus.
-Hé ben, ça fait encore 365 jours alors !
Lança t’elle avec le sourire. Allez on me remet sur pied et je sort d’ici ! Je déteste rester enfermer ! »

Il n’y avait plus rien à dire. Lina avait déjà accepter son sort il y a bien longtemps et elle ne comptait pas se laisser abattre. Surtout qu’elle avait eu la chance d’accéder à un monde fabuleux dans lequel elle avait vécu plus intensément que toutes ces années passer ici. De plus, ne dit-on pas que la mort est la plus fabuleuse des aventures !

Il fallut à Lina une semaine entière d’hôpital pour réussir a se remettre sur pied et croyez moi, quand le jour de sortir fut arriver, il n’y avait pas de personne plus heureuse qu’elle en ce jour. Ses parents ne pouvant pas venir la chercher a sa sortie, ils l’avaient appelé pour lui dire qu’ils avaient envoyé quelqu’un spécialement pour elle. Quand elle sorti de l’hôpital le sourire aux lèvres, il lui sembla que le soleil brillait uniquement pour elle. C’est alors qu’elle vit une voiture noire se garer juste devant la porte et un jeune homme avec des lunettes de soleil en sortir.


« -Si ma mémoire est bonne, tu as accepter de prendre un café avec moi Lina !
-Michael ? C’est donc toi mon chevalier servant pour la journée ?
-Oui j’ai prit ma journée juste pour toi ! Allez monte, on perd du temps ici ! »


Lina lui sourit et monta dans la voiture. Il l’emmena en ville où il avait choisit un endroit pour qu’ils puissent prendre ce fameux café et discuter.

« -Merci pour le café ! Dit Lina avec le sourire quand on lui apporta sa tasse.
-Tu me sembles de bien bonne humeur Lina !
-Bien sur ! Il fait beau et je suis enfin sorti de cet hôpital ! J’en pouvais plus de rester couché !
-Tu déteste cet endroit parce que tu y broies du noir n’est-ce pas ?
-Mais, tu me connais bien ! A force j’ai l’impression que les murs se rapprochent et que je vais devenir folle.
-Tu as fait un autre rêve Lina !
-C’est une question ?
-Non, une affirmation !
-Je suis donc un livre ouvert pour toi ! Bah, ça se comprend un peu en même temps. Tu es celui qui doit me supporter le plus et cela fait 8 ans !
-Oui, 8 ans a tes côtés ! Le temps a passé vite ! Alors tu me racontes ce rêve ? »


Lina lui raconta donc ce que lui appeler en rêve mais ce qui pour elle était la réalité. Quand elle eu finit son récit, ils avaient fini leur café et se promener dans le parc.

« -Ce rêve est moins passionnant que le précédent mais plus riche en information ! Constata Michael. Je me demande ce que signifie ce signe que tu vois si souvent !
-Tu vas me prendre pour une folle mais, je suis persuadé qu’il ne s’agit pas d’un rêve !
-Pardon ? Lina ne te réfugie pas dans l’imaginaire tu…
-Je ne me réfugie nulle part ! C’est étrange a dire mais je sens que tout ça m’est réellement arriver. Je t’en prie ne me sort pas une explication de psychiatre comme tu en as le secret, écoute moi plutôt en tant qu’ami. Je ne suis pas folle Michael, je sais ce que je dis !
-Je suis désolé Lina mais je ne peux pas accepter cette réalité. C’est tout simplement irréel et impossible que tu te rende d’un monde a l’autre sans que personne ne s’en rende compte.
-Je sais, moi aussi j’ai eu du mal à y croire et je ne tenterais pas de te convaincre. De plus, je suis ici avec toi et pas avec mon médecin donc arrête de m’analyser pour une fois, tu veux ?
-Je…
Commença t’il mais devant le sourire de Lina il laissa tomber. D’accord Lina ! »

Tout deux continuèrent de se promener dans ce parc que Lina adorait. L’endroit était paisible et reculer, elle y avait une impression de liberté et Michael adorait la voire sourire de cette façon. Finalement, ils prirent place sur un banc en face du lac.

« -Voila ce que j’appel une bonne journée !(/b] Déclara Lina.[b] Adieu souci, juste vivre le présent !
-J’aimerais tellement que tu es ce sourire en permanence Lina !
-Mais, je souris ! »


Disant cela elle s’était lever et rapprocher du lac pour voir les cygnes de près. Michael se rapprocha d’elle amuser de la voire tenter d’approcher ces animaux.

« -Te moque pas de moi ! »

Puis plongeant la main dans l’eau, elle en envoya à Michael en riant de sa tête surprise. Michael attrapa donc Lina par derrière, ses bras autour de sa taille et fit mine de la jeter dans le lac.

« -Non ! Pas ça ! Arrête Michael ! Criait-elle en riant.
-Tu le mérites pourtant ! »


Puis Michael ne bougea plus Lina étant toujours dans ses bras. Il semblait ne pas aller bien.

« -Michael ? Ca va ?
-Pourquoi ? Pourquoi dois-je te perdre ?
-Je…
Mais Lina ne parvint pas a parler regardant le lac devant elle.
-Je ne veux pas que tu partes Lina je t’…
-Ramène moi à la maison maintenant.
-Tu continu de fuir Lina, ne peux-tu regarder les choses en face pour une fois ?
-Je ne veux pas ! Je ne veux pas regarder !
Dit t’elle en baissant la tête les yeux embués de larmes.
-Tu y verrais pourtant tellement de chose !
-Tant que je les ignores, je pourrais les perdre sans aucun regret et sans faire de mal a qui que ce soit !
-Lina je veux que tu sache que je…
-Je vais bientôt mourir Michael ! Le temps s’écoule plus vite a présent pour moi !
-Je le passerais donc avec toi ! »


Lina venait juste de comprendre les véritables sentiments de Michael, à son égard mais elle ne voulait pas. Non, elle ne voulait pas savoir ce qu’il y avait dans son cœur, elle l’avait fermé et ne le ré ouvrirait pas, pas maintenant. Elle se dégagea de l’étreinte de Michael pour lui faire face les larmes de ses yeux ayant disparut.

« -Il n’y a rien pour toi dans mon cœur Michael !
-Qui essaies-tu de convaincre Lina ? Toi ou moi ?
-Je n’ai pas a me convaincre de quoique ce soit !
-Peut être mais comment peux-tu affirmer une tel chose sans avoir sonder ton cœur avant ?
-Laisse mon cœur où il est veux-tu ?
Déclara t’elle en le regardant plus durement. Je vais mourir et je le ferais seul ne laissant qu’un minimum de tristesse derrière moi.
-Mais…
-Non ! Tu me connais bien Michael mais tu ignores ce qu’il y a dans mon cœur et c’est très bien ainsi car c’est tout ce que je possède. Je n’ai pas pu choisir ma vie ni ma mort mais, il y a une chose que je peux faire c’est évitait de faire souffrir.
-Cela veux dire que tu m’…
-Ca ne veut rien dire du tout ! Réfléchit un peu Michael ! En 8 ans je ne me suis fait aucun ami ni n’ai eu aucune liaison tout simplement pour ne laisser aucune trace à ma mort. Je ne peux malheureusement pas faire grand chose pour mes parents qui eux devront souffrir, c’est ton cas également parce que je t’ai laissé approcher et ce fut une erreur. Alors, il n’y aura rien de plus !
-Tu es vraiment têtue !
Avoua Michael. Mais tu ne t’en sortiras pas aussi facilement ! Je laisse passer pour cette fois mais ne croix pas avoir gagné. J’ai perdu la bataille mais pas la guerre ! Aller vient, je te raccompagne chez toi ! »

Si elle était têtue, Michael l’était encore plus. Dans la voiture aucun ne parla ayant déjà dit ce qu’ils avaient à dire. Lina aimait beaucoup Michael mais, pas de la façon dont lui l’aimait et c’était très bien ainsi. Une amitié perdue se soigne plus facilement qu’un amour déchu, il s’en remettrait donc.

Trois mois se passèrent alors tranquillement. Lina n’eu pas d’autre crise mais sentait bien que son corps et son cœur se fatiguaient de jour en jour. Mais la déprime ne la gagnait pas, elle souriait et vivait aussi normalement que possible. Par mesure de sûreté, on l’avait retiré du lycée de peur qu’elle ne fasse peur aux gens avec une crise ou en mourant tout simplement devant eux. Ce n’était pas un spectacle qu’elle voulait leur montrer. C’est ainsi qu’arriva tout doucement le jour de son anniversaire. Elle allait fêter ses 24 ans soit 9 ans de combat contre la mort. Ses parents avaient prévu un dîner en famille pour le soir et Michael était parvenu a la convaincre de passer l’après midi avec lui. Lina ne voulait pas reprendre son combat avec lui mais quand il lui avait dit que deux amis pouvaient bien passer une après midi ensemble, elle n’avait pas trouver de quoi contrer son argument. C’est donc ainsi, qu’elle alla rejoindre Michael en plein centre ville.
Lina s’amusa bien ce jour là tout en faisant attention à son état bien sur. Ils firent les boutiques ensemble et rirent beaucoup si bien que Lina dû se poser un instant sous le regard inquiet de son ami car son cœur lui faisait mal.


« -Ca va Lina ?
-Oui ça va ! Ce n’est rien, juste le souffle au cœur habituel ! Et voila, me revoilà d’attaque !
-Tu devrais faire attention Lina.
-Mais je fais attention ! Pas de sport et aucune émotion forte, des repas équilibrés, des nuits complètes et un moral d’acier ! Tu vois ?
-Oui mais aujourd’hui tu…
-Rhaaa laisse moi tranquille avec ça ! Aujourd’hui c’est mon anniversaire je fais donc ce qui me plait ! Si tu as un problème avec ça je vais me fâcher !
-Non, non ! Reste calme !
Dit il en souriant. Je rends les armes !
-Voila qui est sagement parlé ! »


Continuant à s’amuser, la journée s’écoula trop rapidement au goût de Lina. La nuit tombait déjà et Michael devait raccompagner Lina chez elle pour son anniversaire. Il trouvait que la journée avait été magnifique et serait près a tout donner pour que ce jour ne s’arrêt jamais.
Marchant le long de la route, Lina regardait distraitement ce qu’il se passer autour d’elle. C’est alors qu’un camion apparut et Lina vit sur le pare-choc de celui-ci le fameux signe : le S sur le D. Lina se stoppa net tandis qu’un enfant jouer avec son ballon devant eux et que Michael la regarder. C’était la première fois que ce signe se manifester dans son monde et elle ne comprenait pas pourquoi. Quand une image apparut dans son esprit : Draconis ! Lina comprit immédiatement qu’il lui était arrivé quelque chose mais, si elle y allait elle savait que ce serait la fin pour elle. Le dilemme était stressant mais quand Lina se senti partir, elle ne lutta pas ayant décider de ce rendre sur cet autre monde quitte a y rester. De toute façon, tout de suite ou plus tard, cela revenait au même pour elle. C’est donc dans cet état d’esprit qu’elle changea de monde n’entendant pas Michael poussait un cri.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:57

Lina qui avait fermé les yeux, les ré ouvrit pour se rendre compte qu’elle était au milieu d’une prairie qu’elle avait déjà foulé. Devant elle se dresser en hauteur, le château du royaume du sud, domaine du prince Mark qu’elle n’avait pas revue depuis ce jour où elle avait volontairement brisé son cœur. Puis, son regard se figea sur une chose qu’elle ne pensait pas possible. L’armée du royaume du sud était sortie et leur posture signifiait qu’elle était en état d’alerte. Voulant savoir qui était leur ennemi, Lina se retourna et découvrit l’armée du royaume de l’ouest, l’armée des dragons. Lina se trouvait en faite au milieu des deux armées qui se faisaient face dans l’attente du combat.
Elle ne comprenait plus rien là ! Pourquoi l’armée des dragons était-elle sortie alors que ceux-ci ne s’occupaient jamais des histoires des hommes ? Mais surtout, pourquoi voulaient-ils attaquer le royaume du sud ? Des tas de question se bousculèrent dans l’esprit de Lina quand un dragon s’approcha ainsi qu’un cavalier, une discussion entre les deux camps devait avoir lieu. C’est alors que le dragon se rendit compte de sa présence mais l’ignora attendant que le cavalier le rejoigne. Lina allait demander ce qu’il se passait au dragon quand un appel la fit sursauter.


« -Lina !
-Prince Mark ?
-Que faites-vous ici ?
S’emporta le prince. Ce voyage va vous coûtez la vie !
-Laissez moi gérer ma vie et dite moi ce qu’il se passe ici !
-Les dragons nous attaquent !
-Ils ont enlevé notre seigneur !
Déclara le dragon.
-Draconis a disparut ?
Demanda Lina au dragon.
-Oui ! Il était parti dans le monde des humains pour une raison inconnu et il n’est jamais revenu ! Il a était vu la dernière fois ici même ! Ce sont les humains qui lui on tendu un piège ! »


A cette déclaration, des rugissements terrifiants se firent entendre dans l’armée des dragons et les chevaux hennirent de peur. Lina se retourna suspicieux et défigura le prince.

« -Nous ne sommes pour rien dans tout cela Lina ! Nous n’avons pas vue le seigneur Draconis dans les parages !
-Menteur !
L’accusa le dragon. Vous allez payer pour avoir oser nous défier !
-Il suffit !
Ordonna Lina. Je ne pense pas non plus que des humains auraient pu capturer Draconis. Il est quand même le plus puissant de ce monde !
-Comment osez-vous prendre partie des humains après tout ce que notre seigneur a fait pour vous ? Je suppose que l’on ne peut pas en attendre plus d’une humaine ! Comment notre seigneur a-t-il pu prendre pour fille un être qui ne soit pas de notre race ? »


Les déclarations du dragon mirent Lina hors d’elle. Fixant le dragon, celui-ci pu voir ses yeux devenir plus lumineux, plus intense et plus dangereux. Son corps se mit alors à trembler nerveusement et il se coucha.

« -Je vous prie de me pardonner princesse ! Mes mots ont dépassé ma pensée ! Je ne voulais pas…Je…Je regrette !
-Plus jamais !
Dit Lina. Ne vous avisez plus jamais de douter de mes sentiments envers mon père sinon, je ne vous le pardonnerai pas !
-Pitié princesse !
S’écria le dragon la tête baisser.
-Que l’armée des dragons retourne dans le royaume de l’ouest !
Ordonna Lina d’un ton qui n’accepter pas de discussion. Les dragons n’ont rien à faire dans le royaume des hommes !
-Et…Enfin pour…Pour notre seigneur ?
Osa le dragon toujours coucher et soumit.
-Je m’en occupe ! »


Lina ayant dit qu’elle s’en charger, ses yeux redevinrent normaux, l’armée des dragons rentra et tous disparurent en silence. Puis avant de partir le dragon ajouta une chose.

« -Notre seigneur avait raison princesse ! Le feu des dragons circule en vous, nous vous faisons donc confiance ! »

Aussitôt il disparut laissant seul le prince Mark et Lina. Celui-ci la regardait comme si ça devait être la dernière fois.

« -Votre armée peut rentrer à présent prince ! Ceci est mon affaire ! Retournez auprès de votre femme, les dragons ne s’en prendront plus a vous !
-Qu’allez-vous faire Lina ? Et je…je…ne suis pas marier.
-Je vais retrouver mon père !
Répondit-elle ignorant l’aveu du prince.
-Vous ne savez même pas où il se trouve ! »


C’était un faite, Lina ignorait où pouvait bien se trouver son père mais ce qui le retenait devait être très puissant. C’est alors qu’elle distingua sur le sol le fameux signe qui lui indiquait l’est. Lina comprit immédiatement que c’était la direction à prendre. Elle revêtit donc sa tenue avant de poursuivre.

« -Rentrez chez vous prince !
-Où allez vous Lina ?
-A l’est !
-Quoi ? Vous êtes folle ? Il est hors de question que je vous laisse aller là bas ! C’est le territoire des ténèbres, aucune vie n’existe là bas ni ne peut survivre !
-Dans ce cas, je serais la première ! Allez rentrer chez vous a présent !
-Hors de question ! Je ne suis pas l’un de vos sujets alors, je vous accompagnerai !
-Ridicule ! Le prince héritier qui part a une mort certaine ! Votre royaume a besoin de vous !
-Mon royaume a encore son roi et mon frère donc je…
-Vous rentrez chez vous !
Déclara Lina en pointant son épée sur la gorge du prince.
-Vous ne le ferez pas ! Vous n’en êtes pas capable !
-En êtes vous si sur ? »


Cette question ne fit pas douter le prince une seule seconde si bien que Lina dû changer de tactique. Au loin l’armée du prince avait regagné le château et ils n’étaient plus que tout les deux au milieu de cette prairie. C’est alors que Lina dit un mot dans une langue inconnu et qu’une ombre sombre apparut au-dessus d’eux et plongea vers eux. Un dragon était apparut et il saisi alors le prince au vol pendant que Lina lui souriait en lui faisant signe.

« -Bon retour prince ! »

Le dragon alla déposer le prince dans son château puis il vint chercher Lina pour la déposer plus loin à l’est empêchant ainsi le prince de la suivre. Une fois déposé elle remercia le dragon qui regagna son royaume.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:58

Le dragon avait déposé Lina non loin d’un village en faite, le dernier sur la route de l’est. Lina en profita pour faire des provisions et acheter ce qui lui serait utile. Elle ne prit pas de cheval car comme elle le savait, aucun être vivant ne pouvait survivre a l’est donc, ce n’était pas la peine de sacrifier un cheval. Une fois ravitailler, elle recueillit quelques maigres informations sur le royaume de l’est et prit la route.
Lina marchait à un bon rythme ce qui fit, qu’elle se retrouva rapidement à l’orée de la forêt qui symbolisait le début du royaume de l’est. Quand elle y entra, les arbres étaient vert et vigoureux mais plus elle avancer, plus leur couleur était sombre et plus les arbres étaient mourant. Finalement, la forêt se changea en un endroit fait d’arbre mort, de ronce et de plante sèche en tout genre. Lina comprenait a présent pourquoi rien ne pouvait vivre ici. L’air était lourd et glacial, la terre sèche et une odeur de mort flottait dans l’air. Lina dû se faire rapidement a l’odeur mais ce paysage faisait mal au cœur. En le voyant, on avait l’impression que les couleurs et la vie n’avaient jamais existée. Lina marchait moins rapidement tellement son envie de faire demi-tour était importante mais, pensant a son père qui devait forcément être en danger elle continua.
Une fois sorti de la forêt elle se figea, il y avait devant elle un désert de glace. La coupure entre la forêt et la glace était brutale, Lina ne s’attendait pas du tout a ça. Suivre une route dans la neige allait être difficile vu qu’elle ne voyait plus de route. Respirant un grand coup, elle quitta la protection de la forêt et avança dans ce désert de neige. Il n’y avait pas encore de vent ou de chute de neige donc l’air était doux mais, Lina savait que ce ne serait pas ainsi éternellement. Curieusement, elle n’avait pas froid. Elle s’était rendu compte de cela à sa première venu ici, le froid n’avait pas de prise sur elle ce qui lui redonna du courage. Tout était calme autour d’elle, trop calme même et cela allait finir par la rendre folle. Après plusieurs heures de marche, la nuit tomba doucement et plus tôt et, Lina songea à trouver un endroit pour faire une pause et manger un morceau.
Elle découvrit un abri dans la paroi rocheuse et s’y installa. Faire un feu aurait été vain car rien ne pouvait brûler ici, de plus, il n’y avait rien à brûler. Elle s’installa donc le plus confortablement possible dans le renfoncement de la roche et mangea un morceau. La nuit tomba alors doucement et calmement et Lina s’endormi mal à l’aise. Le lendemain matin, elle se réveilla tôt et vit qu’une tempête de neige risquait d’éclater. Il lui fallait donc poursuivre pour faire le plus de distance possible. Elle avala un rapide petit déjeuner et reparti a l’assaut de cette immensité blanche. C’est alors que la tempête commença à se lever, doucement. Des flocons de neige tombaient doucement lui permettant encore de voir où elle marchait. C’est à cet instant qu’elle entendit un bruit venant de derrière elle. Un bruit de galop ! On devait s’être lancer à sa poursuite. N’ayant obtenu aucune information sur les habitants de ce royaume, Lina s’attendait a tout et compter bien se défendre. Alors, l’épée a la main, elle attendit que son poursuivant la rejoigne sous la neige qui tombait un peu plus fort.
C’est alors qu’apparut un cheval noir, épuiser et à la limite de la vie. Le chevauchant, un homme emmitoufler dans une cape de voyage et une couverture, il semblait frigorifier. Lina comprit alors que cet homme ne pouvait pas vivre ici. Elle était cacher sur le côté quand l’homme passa au pas a son niveau. Il regardait le sol avec attention, cherchant la moindre trace mais, la neige les avait effacé. C’est alors que son cheval s’écroula, la vie l’ayant quitter. L’homme tomba lourdement dans la neige non loin de Lina qui posa doucement son épée sur la gorge de l’homme.


« -Un seul cri et je te tranche la gorge !
-Lina !
-Prince Mark ? Non mais c’est pas vrai ! Qu’est-ce que vous faites là ?
-Je viens vous aidez a sauver votre père ! Un chevalier ne peut décemment pas ignorer une telle aventure.
-Vous êtes un idiot ! Déclara t’elle alors qu’il se relevait. Je ne peux pas vous renvoyez, la tempête va éclater ! »


Et en effet, la tempête éclata faisant tournoyer la neige devant les yeux de nos deux voyageurs qui ne voyaient plus rien de leur route. Lina qui avait repéré un abri potentiel à quelques mètres, les y conduisit au mieux et ils purent se mettre à l’abri du vent et de la neige. Le prince une fois a l’abri se débarrassa de sa couverture et de sa cape mouillée par la neige et en sorti une sèche de son sac. Se retournant, il vit que Lina avait juste sa tenue de guerrière sur elle et cela lui fit froid dans le dos.

« -Lina, vous devriez vous couvrir plus, la nuit va être glaciale !
-Ne vous inquiétez pas pour moi ! Le froid n’a aucune emprise sur moi ce qui n’est pas votre cas. Mettez vous au chaud le plus possible, il nous faut profiter de l’occasion pour dormir un peu. Personne ne nous attaquera par ce temps ! »


Alors le prince s’exécuta. Il s’installa dans le fond de l’abri et s’enroula dans ses couvertures pour se protéger du froid et entreprit de dormir. Quand a Lina, elle étendit sa cape de voyage au sol et s’étendit dessus regardant le plafond de leur abris cherchant le sommeil qui ne tarda pas. Dans la nuit, Lina se réveilla sans bien savoir pourquoi mais réalisa que le prince ne respirait pas normalement. Le jour était lever mais la tempête faisait encore rage, il allait falloir attendre mais, la lumière permis a Lina de voir ce qui n’allait pas chez le prince. Celui-ci était allongé sur le dos, enrouler dans ses couvertures mais il était geler. Il tremblait de tous ses membres et il y avait peu de chance pour qu’il survive à ce froid.

« -Et merde ! S’exclama Lina en s’agenouillant à côté de lui. Je vous avez dit prince de ne pas me suivre ! »

Mais celui-ci ne pouvait lui répondre, juste la regarder tremblant de froid elle qui dans sa tenu semblait avoir aussi chaud qu’en plein soleil. Posant sa main sur le visage du prince, elle vit qu’il avait réellement froid mais que pouvait-elle bien faire ?

« -Bon, pas le choix sur ce coup là ! »

Elle repoussa donc les couvertures du prince et ouvrit ses vêtements de telle sorte à le mettre torse nu. Ensuite, elle enleva ses propres vêtements et s’allongea contre le prince de telle façon qu’il pourrait ainsi profiter de sa chaleur. Le prince qui ne pouvait pas réagir se senti incroyablement mal à l’aise au contact de Lina mais, senti immédiatement sa chaleur qui l’envahissait.

« -Lina je…
-La tempête ne devrait plus tarder à s’arrêter a présent !
Déclara Lina sans l’écouter. »

Comprenant qu’il valait mieux pour lui qu’il ne dise rien, le prince se détendit quand a Lina, elle finit par se rendormir dans les bras du prince comme si tout ça était normal. Mark s’endormit également, ses bras autour de Lina et la tempête diminua d’intensité lentement jusqu'à s’arrêter. Peu de temps après, Lina se réveilla ce qui réveilla Mark également qui était devenu complètement rouge a cause de la situation et du corps de Lina contre le sien. Lina se releva et s’habilla comme si de rien n’était et le prince en fit autant toujours aussi rouge mais sans parler. Il était complètement réchauffé et se sentait d’attaque mais, il ne pouvait s’empêcher de jeter de fréquent coup d’œil à Lina qui regardait dehors.


« -On peut y aller a présent !
-Vous…vous ne me renvoyez pas ?
Parvint à dire Mark extrêmement mal à l’aise.
-Comment je le pourrais alors que je ne sais plus par où nous sommes arrivé ! Regardez vous-même, le paysage a complètement changé.
-C’est donc cela le piège de ce royaume !
Déclara Mark en évitant le regard de Lina. Le paysage change toutes les nuits de façon à perdre les gens qui s’y trouve.
-Vous allez mieux ?
Demanda Lina en posant sa main sur le front du prince ce qui l’obligea a la regarder.
-Euh…je…oui, tout va bien ! Comment…enfin…pourquoi vous êtes…euh…votre corps…reste si chaud ?
-Je ne sais pas moi-même !
Répondit-elle ignorant le malaise du prince et le rouge qui lui était monter aux joue. Peut être le découvrirais-je au bout du voyage. Vous êtes sur que ça va ? Vous êtes tout rouge !
-Je vais très bien rassurez-vous !
Affirma t’il en évitant son regard et en réfrénant son envie de la prendre dans ses bras. Si nous reprenions la route ?
-C’est parti ! »


Alors tout deux reprirent la route en silence et marchant a un rythme soutenu. Le prince regardait Lina discrètement en veillant à ce qu’elle ne surprenne pas son regard. Elle regardait devant elle cherchant le moindre indice de la route à suivre.

« -Lina ?
-Humm ?
-Il y a quelque chose de différent chez vous !
-De quoi parler vous ?
-Vous…enfin…la barrière autour de votre cœur semble avoir était ébrécher !
Lâcha rapidement le prince.
-Qu’est-ce qu’il vous fait dire ça ?
-Vos yeux ! D’habitude vous êtes sur de vous, prête a tout sachant toujours quoi faire et là, il y a du doute dans vos yeux.
-Normal, je ne sais pas où je vais !
-Ce n’est pas cela Lina et vous le savez bien !
-Vous êtes pire que Michael à croire tout savoir !
S’emporta Lina.
-J’en déduis donc que ce Michael est la cause de cela !
-Puisque vous voulez tout savoir, sachez que Michael est amoureux de moi et qu’il compte bien sortir avec moi ! C’est ce que vous vouliez savoir ? N’est-ce pas ?
-Je…Vous ferai sûrement un très beau couple !
Dit Mark avec regret !
-Ha ha ! Ridicule !
-Comment ça ?
Demanda t’il soudain intéresser.
-Je vais mourir à la fin de l’aventure donc je ne pense pas finir en couple ! De plus, mon cœur n’appartient pas a Michael et n’appartiendra a personne ! »


A cette déclaration, le prince se tût. Il n’avait qu’une envie c’est de lui avouer son amour mais Lina ne laisser personne s’approcher. De plus, il avait beau se souvenir de ce qu’elle lui avait dit la dernière fois, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il pouvait avoir une chance. Certes, elle était mince avec sa mort qui approchait mais pour lui mieux valait de vivre une heure avec la personne qu’on aime que de ne l’avoir jamais connu.

« -Je suis perdu ! Avoua Lina.
-Je dois vous avouez que je le suis également ! Il n’y a rien qui puisse nous indiquer le chemin à suivre ! »


Nos aventuriers étaient en faite arriver a une sorte de croisement et une multitude ce choix s’offraient a eux ce qui ne leur faciliter pas la tâche. Quand cherchant une solution, Lina marcha sur quelque chose dans la neige. Se baissant et repoussant la neige, elle découvrit une flèche de glace surmonter du fameux symbole. Il indiquait clairement l’une des routes, il n’était pas possible de se tromper. Lina se releva donc regardant cette route.

(b] « -La troisième a droite ![/b] Déclara t’elle avec assurance.
-Encore ce signe ?
-Oui !
-Lina, il se pourrait que ce signe soit un piège ! Il vous a aidez jusque là mais peut être pour vous conduire jusqu’ici !
-C’est possible !
Admit Lina. Dans ce cas, la meilleure solution et de se précipiter dans ce piège au moins, nous atteindrons quelque chose ! »

Alors, ils suivirent la piste que leur indiquer ce signe étrange. Le chemin était délimité par des arbres qui étaient étrangement près les uns des autres les plongeant dans l’ombre. Au bout de ce chemin sombre et silencieux, ils se retrouvèrent face à face avec une gigantesque porte noire qui servait d’entrer à un château de même couleur. Quand on regarder la porte, on ne pouvait s’empêcher de penser à la mâchoire une animal féroce et menaçant. Pendant qu’ils cherchaient une solution pour pénétrer a l’intérieure de ce château, la porte en forme de mâchoire s’ouvrit d’elle-même les invitants a entré.

« -Ca sent le piège ! Déclara Mark.
-En effet mais, c’est le seul moyen de retrouver mon père ! »


Tout en disant cela, Lina était entrée et le prince ne pu que se résoudre a la suivre. Aussitôt, les portes se refermèrent sur eux, les ténèbres n’étant éclairaient que par quelque torche. N’ayant plus la possibilité de faire demi-tour, nos aventuriers suivirent cet étrange couloir. Celui-ci n’était pas orner de décoration ou de quoi que ce soit s’autre. On entendait juste le bruit de leur pas qui résonnaient et qui auraient dû donner l’alerte révélant leur présence.
D’un coup, le prince posa le pied sur une dalle et un déclic sonore se fit entendre. Lina poussa brutalement Mark sur le côté et il percuta le mur. Quand à Lina, elle vit le sol se dérober sous ses pieds et elle tomba dans ce piège. Remis de sa surprise, Mark se précipita près du piège mais trop tard car celui-ci s’était refermé sans aucune possibilité de le rouvrir. Ne sachant plus quoi faire d’autre, Mark continua sa route le long du couloir espérant pouvoir retrouver Lina plus loin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:58

Lina était tombée et surtout avait atterrit sur un sol plutôt dur sans pouvoir assurer sa réception. Un peu assommé, elle se releva et constata que par chance, elle ne s’était pas blesser grièvement. Regardant autour d’elle, elle constata qu’elle était enfermée dans une cage comme un vulgaire animal. Bien décider à sortir de là, elle trouva la porte et entreprit de l’ouvrir. Aussitôt, elle reçut une violente décharge électrique qui la projeta à l’autre bout de sa cage. Elle ne s’était vraiment pas attendu a ça ! De rage, elle dégaina son épée et celle-ci se retrouva immédiatement coller sur une paroi de sa prison comme si, celle-ci avait été aimantée. Bon, la situation ne semblait pas être à son avantage mais au moins elle était vivante. Elle pensa au prince Mark qui était seul dans ce château diabolique et constata qu’elle n’était pas dans une situation si terrible.

Pendant ce temps, Mark continuait d’avancer, épée à la main et sur ses gardes. Si bien qu’il fût surprit quand un éclair de lumière apparut derrière une porte cacher derrière une tenture. Sans plus réfléchir, il ouvrit celle-ci sans se demander ce qu’elle pouvait bien cacher.
En entrant, il aperçut une gigantesque cage de métal dans laquelle était enfermée Lina. Ne pensant plus au danger, il se précipita vers la porte de la prison de Lina pour l’ouvrir et fut accueillit comme elle précédemment ce qui révéla sa présence à la jeune femme.


« -Prince Mark ! Vous n’avez rien ?
-Non…Je…Ca va ! Et vous ?
-Comme vous, un peu sonnée ! »


Pendant que le prince reprenait ses esprits, Lina observait sa prison. En y regardant de plus près, elle vit qu’il y avait une trappe a l’opposer de la porte et cela ne présager rien de bon. Mark avec la décharge électrique, avait volé a travers une paroi en verre et atterrit dans ce qui semblait être un bureau de control. Inspectant les lieux, il vit un levier de commande avec le dessin de la cage dessus. Pensant qu’il s’agissait de l’ouverture, il l’abaissa. C’est alors que dans le dos de Lina, la trappe s’ouvrit en un grincement sinistre et qu’une sueur froide lui descendit le long de la colonne vertébrale. Cette sensation fut encore plus intense quand elle entendit des bruits de pas dans son dos.
Lentement, Lina se retourna et vit ce qui lui faisait face et qui était entré dans la cage avec elle. Ce qu’elle voyait, le prince le vit également et la peur s’empara de lui. Dans la prison de Lina était entré ce qui semblait être un homme très grand et de carrure impressionnante. Il portait un casque en métal forger qui cachait son visage mais ce ne fut pas ce qui attira le regard de Lina. En effet, l’homme était vêtu de plaque de métal orner de pointes de métal acéré, une machine a tuer se tenait devant elle.


« -Alors là, je le sens mal ! »

Avant que Mark ne puisse pousser un cri d’alerte, l’homme envoya un coup de poing à Lina en plein estomac. Les pointes qui ornaient ses gants entrèrent dans sa chaire et le coup la projeta contre la paroi de la cage qui l’électrifia.

« -Lina ! S’écria le prince en se rapprochant d’elle le plus possible. Je…je suis désolé je pensais que ça aller vous faire sortir de là !
-On parlera de ça plus tard, je suis un peu occupé là !
-Lina relevez-vous ! »


Mais, Lina était encore un peu sonner par la décharge si bien que son adversaire pu la soulever de terre et la projeter de nouveau contre une paroi l’y maintenant appuyer. La cage faisait des étincelles et Lina recevait une grande quantité de décharge électrique, elle ne pouvait s’empêcher de crier de douleur ce qui poignarda le cœur de Mark. Finalement, l’homme la laissa retomber et s’apprêta a écrasé ses côtes.

« -Lina battez-vous ! »

Lina revenant a elle, bloqua le pied de son ennemi et par une force surhumaine le repoussa et le fit tomber à la renverse. Elle profita donc de ce répit pour se relever, une main sur son estomac qui la faisait atrocement souffrir a chaque inspiration. L’homme se releva près à repasser à l’attaque profitant de son avantage. C’est alors que Mark remarqua que l’épée de Lina était collée contre la cage, elle ne pouvait donc pas se défendre face a cet homme colossal. L’homme repassa à l’attaque en lançant son poing vers Lina. Lina prit donc sur elle et bloqua cette attaque de sa main droite ce qui surprit Mark ne s’attendant pas à une telle force. La regardant plus attentivement, il vit que les yeux de Lina étaient étrangement plus clairs.

« -Je suis désolée père, murmura Lina et qu’entendit tout de même Mark, je vais devoir rompre ma promesse ! »

Alors Mark vit Lina poser sa main gauche sur le torse de l’homme et sans savoir comment, elle le projeta dans les airs et il atterrit lourdement sur le sol. Lina avait une lueur effrayante dans le regard comme si, elle s’amusait à la perspective de tuer. L’homme se releva mais Lina ne resta pas passive. Vive comme l’éclair elle lui envoya un coup de pied circulaire qui le toucha en plein visage, le déstabilisa et le mit en contact contre la paroi de la cage qui crépita. Le pied de Lina appuyait contre le torse de l’homme, elle le maintenait contre la cage qui faisait de plus en plus d’étincelle. Puis finalement, elle le relâcha et alors que l’homme aller tomber en avant, elle lui envoya un coup de poing en plein estomac avec une telle force et une telle rage qu’elle transperça l’homme de part en part. L’homme poussa un râle rauque et tomba mort aux pieds de Lina. Quand celle-ci se retourna, Mark vit une guerrière féroce, sans pitié et le bras couvert du sang de son ennemi ce qui le fit reculer de quelques pas. Toujours avec cette lueur dans les yeux, Lina s’empara de son épée ignorant les décharges électrique et découpa la porte d’un seul coup, et elle vola en éclat la laissant ainsi sortir.

« -Lina ! Dit le prince en tremblant encore sous le choc de la scène. Qu’est-ce que…
-Retournons a la recherche de mon père !
Le coupa t’elle. »

Quand le prince la regarda a nouveau, il vit que la Lina qu’il connaissait était revenue mais qu’elle semblait triste ce qu’il ne comprenait pas. En se retournant, il jeta un dernier coup d’œil a l’homme mort ce que fit Lina également.


« -Lina, comment… ?
-Sortons d’ici ! »


Sans pouvoir avoir les explications qu’il attendait, Mark se retrouva à suivre Lina à quelques pas encore sous le choc de ce qu’il avait vu.

Nos deux amis continuaient a marché en silence et curieusement, ils ne rencontrèrent personne pourtant, ils étaient sur que leur présence était connue. Mais rien, pas le moindre signe de vie ce qui les conforta dans l’idée qu’ils allaient au devant d’un piège. Lina restait malgré tout persuader que les signes devaient être suivi. Finalement, ils arrivèrent dans ce qui semblait être la grande salle de ce château terrifiant. Elle était très belle contrairement au reste des pièces qu’ils avaient fouillé et surtout, elle était très éclairée.
Mark et Lina entrèrent donc dans cette salle vu qu’il n’y avait pas d’autre choix possible et une fois qu’ils ures atteints le centre, ils se virent encercler par une armée d’homme en noir. Dos a dos, Lina et Mark, levèrent leurs épées près à engager le combat. Ils avaient déjà combattu l’un à côté de l’autre et donc savait qu’a eux deux, ils étaient aussi efficace qu’un groupe armée à conditions d’être en pleine forme. Mark était juste fatigué par la route tandis que Lina avait déjà dû combattre mais à ce moment là, aucun des deux ne pensa à leurs états, ils attendaient juste un mouvement de l’ennemi qui signifierait le début du combat. Celui-ci ne se fit pas attendre d’ailleurs et le combat commença rapidement. Les épées s’entrechoquèrent et les boucliers tenter d’amortir les coups. Malgré leur supériorité numérique, il semblait impossible à cette armée d’approcher nos deux amis qui se défendaient avec hargne. Les hommes tombaient mort à leurs pieds et aussitôt ils enchaînaient avec le suivant se protégeant mutuellement. Finalement, ils se retrouvèrent séparer et le prince se vit vite submergée et fait prisonnier pendant que Lina se battait toujours.


« -Ca suffit, dépose les armes à présent ! »

A cet ordre, l’armé cessa de combattre menaçant toujours Lina de leurs épées. Lina surprise en profita pour reprendre son souffle et se retourna pour voir qui avait parler. C’est alors qu’elle vit que Mark était enchaîné à un mur avec à ses côtés un homme qui avait mit son épée sur sa gorge. L’homme habiller de noir avait les cheveux long et brun avec des yeux verts, ce regard que malheureusement, elle connaissait.

« -Qu’as-tu fait de mon père ?
-Mais il est ici ! »


L’homme fit un geste et un rideau tomba. Lina vit alors le seigneur des dragons, son père Draconis enchaîner maintenu coucher sur le sol. Ces chaînes étaient munies de pointes acérées qui étaient entré dans sa chaire. Draconis tourna son regard vers sa fille, des yeux plein de tristesse et de douleur que Lina n’avait jamais vue. Cette vision lui retourna le cœur et elle se senti perdre pied.

« -Père ? Dit-elle d’une voix casser. »

Mais Draconis ne pouvait pas parler car on lui avait mit une sorte de muselière. Comment cet homme avait-il osé ? Comment pouvait-on attacher de la sorte un être aussi pur que le seigneur des dragons ? Lina bouillait a l’intérieur et se sentait prête a tout pour mettre fin à ça. L’homme renvoya son armée et vint se placer face a Lina, il n’y avait plus qu’eux deux au centre de la pièce avec plus loin, Draconis et Mark d’enchaîner.


« -Je vois que j’ai attiré ton attention et…
-Relâche les immédiatement ordure avant que je ne te mette en pièce !
-Voyons Lina, aurais-tu oublier qui je suis ?
-Tu veux parler du salop qui a assassiné un maître dragon pour s’abreuver de son sang ?
-Je ne pensais pas à ça mais, a celui qui est ton fiancé ! »


A ce mot, Mark tiqua et fixa les deux personnes qui se faisaient face.

« -Qu’en penses-tu Draconis ? Disant cela, la muselière tomba.
-Tu es fou !
Déclara Draconis. J’aurais dû te tuer !
-Père comment allez vous ?
-Ca va Lina, ne t’inquiète pas pour moi. Pourquoi es-tu revenue ? Tu sais que…
-Oui je sais mais, …je ne pouvais pas vous laissez tomber !
-Comme c’est touchant ! La fille qui vole au secours de son père alors que ce père est venu ici pour la sauver elle !
-Comment ça ?
Demanda Lina.
-Hé bien Draconis, dit lui pourquoi tu es venu ici bêtement !
-Je…J’ai entendu dire qu’il se trouver ici une relique capable de te sauver Lina. Je la voulais pour pouvoir te garder près de moi !
-Père !
-Quel idiot !
Déclara l’homme. C’est moi qui ai fait courir cette rumeur pour t’attirer ici gros lézard !
-Dans quel but ?
Demanda Mark.
-Pour récupérer ce qui m’appartient, Lina !
-Je ne t’appartiens pas !
-C’est de ma faute tout ça !
Avoua Draconis. Je n’aurais jamais dû lui promettre ta main il y a des années. »

Voila donc ce qu’il se tramait ici. Cet homme voulait Lina pour lui afin d’accéder au trône des dragons et régner sur ce monde. Pour cela, il était près a tout y comprit a exécuter le seigneur des dragons. Lina de rage, leva son épée et l’abatis sur l’homme qui la stoppa d’une main sans avoir la moindre blessure.

« -Inutile ma belle, le sang du dragon me donne une force bien supérieure à la tienne ! »

Mais Lina n’écoutait pas et continuait de lui donner des coups avec une force et une rage qu’elle ne contrôler pas. Mark et Draconis la regardaient perdre son calme et son assurance face à cet homme. Tout était perdu, cet homme allait obtenir ce qu’il voulait et ce qui le gêner serait éliminé. Finalement, Lina cessa ses coups, les yeux emplis de larmes.

« -Lina ! S’écria Mark. Ne laissez pas tomber ! Je sais…Je suis sur que vous pouvez le vaincre ! »

Les mots du prince atteignaient a peine Lina. Elle ne voyait qu’une solution pour vaincre cet homme mais, elle avait promis. Elle ne pouvait pas trahir sa promesse de cette façon mais en même temps, que pouvait-elle faire d’autre ? Elle laissa donc tomber son épée, elle n’en avait pas besoin.

« -Ah ! Tu deviens enfin raisonnable Lina ! Tu verras, on sera bien tout les deux !
-Père ? Je vous ai menti !
-Lina ?
S’inquiéta Draconis.
-Je vous ai dit que j’ignorais ce que signifier « posséder le feu des dragons » ! J’ai toujours su, toujours !
-Lina ! Non, ne fait pas ça ! Il y a sûrement un autre moyen !
-Que ce passe t’il ?
Se renseigna Mark.
-Je n’ai plus rien à perdre père, ce sera ma fin ! »


Disant cela, Lina relâcha ce qu’il y avait en elle malgré le cri de son père. Les yeux de Lina devinrent plus clairs et lumineux. Un incroyable pouvoir qui était enfermé en elle, se libéra et éblouie toute les personnes présente. Lina se lança donc dans le combat face a cet homme qui contra son attaque mais dû mettre genou a terre. Relevant la tête il vit de la haine, de l’amusement et la soif de sang dans les yeux de Lina.

« -Qu’est-ce que… ? »

Mais Lina passa de nouveau à l’attaque l’envoyant à l’autre bout de la pièce. L’homme dû alors lui aussi révéler sa véritable puissance et le combat s’en retrouva plus intense. Mark regardait la scène sans rien y comprendre.

« -Seigneur Draconis, que se passe t’il ?
-Ce que vous voyez prince, est la véritable nature de ma fille !
-Ce…C’est impossible !
-Quand j’ai recueillit Lina il y a de ça bien longtemps, j’ai tout de suite vue ce qu’il y avait en elle et j’ai tout fait pour le contenir. J’ai utilisais toute sorte de magie et de secret ancien et défendu mais, pour que cela fonctionne il fallait que Lina ignore tout de ça. Cependant, il semblerait qu’elle ait toujours été au courant de son état.
-Cela veux dire qu’elle va rester ainsi ?
-Non ! Elle a su contenir ce qui était en elle pendant tout ce temps donc ce n’est pas cela le problème. Le problème c’est que la puissance qu’elle utilise va la tuer !
-La tuer ! »


Ce mot semblait se répéter à l’infini dans la tête de Mark qui comprenait enfin que ce qui allait la tuer ce n’était pas de venir ici mais ce qu’elle était. Tout avait été prévu ! Sa venue ici, ses rencontres, la révélation de ses pouvoirs et enfin sa mort. Quelqu’un ou quelque chose l’avait fait venir ici pour tout arranger et elle allait mourir comme ça, comme si elle n’avait été qu’un objet.
Pendant qu’ils parlaient, le combat s’était intensifier et continuait dans ce sens. Il était impossible de dire lequel des deux avait le dessus sur l’autre. Des sortilèges et autres attaques magiques partaient de tout sens et il n’était pas facile de suivre tout ce qu’il se passer. Dans le combat, une attaque magique vint frapper les chaîne de Mark qui se retrouva libre. Il en profita donc pour libérer Draconis avec moult précaution pour ne pas le faire souffrir.
Finalement, Lina finit par rejoindre la terre ferme pendant que l’homme dans les airs reprenait son souffle.


« -Il faut avouer que tu te débrouille bien ! Cela ne rend que plus attractif mon envie de te posséder. »

A terre, Lina retrouva son état habituel et l’homme souria pensant qu’il avait gagné.

« -Tu vas payer ! Tu vas payer pour avoir oser lever la main sur ceux que j’aime ! »

A cette déclaration, Draconis et Mark fixèrent Lina et virent un sceau magique se former sous elle. Sa dernière attaque ! C’était la dernière attaque qu’elle pourrait faire car elle savait bien qu’elle arrivait au bout de ses capacités. Elle se sentait mourir un peu plus au fur et a mesure que le temps passer. Envelopper par la lumière que produisait son attaque, Lina aperçut le symbole qui l’avait toujours suivit sur la poitrine de son adversaire et elle souria. Elle savait qu’elle allait pouvoir sauver son père et celui qu’elle aimait. Et oui, elle l’aimait comme elle n’avait jamais aimé personne et pour cela, elle allait donner sa vie. Cela ne lui faisait pas peur, elle en était heureuse.
La regardant, Mark fut surprit de voir de la joie dans les yeux de Lina. Il vit également que la barrière qui protéger son cœur avait disparut. Il comprit alors ce qu’il allait se passer.


« -Lina non ! Tu n’as pas le droit de partir ainsi ! Ne nous laisse pas !
-C’est la seule solution !
Dit-elle en leur souriant. Prenez soin de vous. Je ne regrette rien, ni mon père ni de vous avoir rencontrer prince. Pour la première fois de ma vie, je me sens vivante et heureuse !
-Lina !
S’écria son père les larmes aux yeux. »

L’attaque de Lina explosa libérant tout la puissance et l’énergie qu’elle contenait. Cette attaque réduisit l’homme en cendre ainsi que le château et le royaume de l’est. Quand la lumière se dissipa, Draconis et Mark se retrouvèrent debout au milieu d’une prairie verdoyante et pleine de vie. A quelques mètres devant eux, Lina était allongée sur le sol sans bouger. Aucun des deux n’osa bouger de peur de voir la réalité en face. La tête baisser, ils étaient submergés par le chagrin d’avoir perdu Lina qui était tout pour eux. Perdu dans leur pensées, ils ne virent par Lina bouger et se redresser jusqu'à se tenir debout devant eux.


« -La vache ! S’exclama t’elle. Je suis vidée ! »

Cette voix les tira de leur torpeur et en voyant sa fille debout saine et sauve, Draconis s’élança à sa rencontre et la prit dans ses bras laissant éclater sa joie.


« -Ma fille, tu es vivante !
-Oui et je ne comprends pas ! Mon corps devrait être mort après ce qu’il vient de se passer ! »


S’écartant un peu de son père, Lina contempla le ciel et y découvrit le fameux signe mais cette fois, tout les trois le voyait. A côté de ce signe dans le ciel était écrit : « Le cœur de la vie ! La perdre est la fin ! ». Aucun d’eux ne comprenait ce que cela voulait dire mais ils savaient une chose, c’est que Lina allait rester avec eux, et pour toujours cette fois. Rien n’avait changé chez elle ! Elle possédait toujours le feu des dragons et son cœur était toujours aussi vivant comme il ne l’avait jamais était dans son monde. Lina avait fermé les yeux sous ce soleil qui pouvait enfin briller sur ce royaume, elle vivait pour la première fois et ce sentiment la rendait heureuse.
Mark n’avait pas bouger de peur de voire Lina disparaître sous ses yeux comme elle l’avait déjà fait. Il savait à présent que Lina faisait partie intégrante de leur monde mais n’arrivait pas à s’y faire, il la regardait tout simplement. Son sourire faisait battre son cœur comme il n’avait jamais battu, les souvenirs qu’il avait d’elle tourner dans sa tête et avait l’impression qu’elle allait exploser. Il ferma les yeux laissant le vent souffler doucement sur son visage, il était complètement perdu à présent.
Draconis donna un léger coup de tête a sa fille pour la ramener a la réalité et lui montra Mark qui était rester immobile les yeux fermer. Lina comprit le regard de son père mais pour la première fois de sa vie elle éprouvait ce sentiment nouveau en son cœur dans lequel il était resté emprisonné pendant si longtemps. Lina fit un pas en direction de Mark puis un autre sous le regard encourageant de son père qui lui donner du courage. Face au prince Mark elle s’immobilisa celui-ci toujours perdu dans ses pensées qu’il n’arrivait pas à mettre en ordre.
Doucement, elle leva ses bras, les passa autour du cou du prince et le prit dans ses bras. Mark revint alors a lui a cette étreinte, son cœur battant comme un fou dans sa poitrine et finalement, la prit dans ses bras également.


« -Il faut que tu lui dise a présent ! Pensa Draconis. »

Mark était tellement heureux de la savoir vivante que rien d’autre ne comptait pour lui. Si bien qu’il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte que Lina lui parlait après s’être écartée de lui.


« -Prince, je suis heureuse de voir que vous n’êtes pas blesser ! Déclara Lina en s’inclinant devant lui comme le voulait le protocole. Je n’aurais pas supporté d’être la cause de votre mort qui aurait été une grande perte pour votre royaume ! »

Le prince la regardait ainsi incliné devant lui comme si rien ne s’était passé. Mark se rapprocha d’elle et posa sa main sur son épaule pour qu’elle se relève. Pour la première fois, il plongea son regard dans le sien et il l’embrassa la prenant dans ses bras.

« -On reste ensemble à présent Lina ! Pour toujours ! »

Pour toute réponse, elle lui souria et Draconis les porta sur son dos pour les ramener au royaume du sud où ils furent acclamer comme les héros qui ont vaincu les ténèbres. Une grande fête fut alors organiser et Lina put enfin connaître les joies de la vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:58

Alors, Lina posa sa plume, regarda la dernière ligne qu’elle avait écrite et souria. C’est à ce moment que le prince Mark entra.

« -Ma chérie, nous allons être en retard !
-J’arrive tout de suite !
-Oh ! Je vois que vous avez finit votre livre ! Votre histoire, notre histoire ! Que soit remercier celui qui m’a fait le plus beau des cadeaux en vous conduisant ici ! »


Lina souria au parole de son mari et se leva. Mark la contempla avec amour et lui tendit la main pour l’accompagner et ils partirent ensemble.

C’est ainsi que dans leur dos, une sorte de luciole se matérialisa et fit apparaître lentement des lettres en bas du livre : Soriann Draconis…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Maira
Admin
avatar

Messages : 214
Points : 367
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   Jeu 16 Mai 2013 - 10:59

FIN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdereves.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle : le coeur de la vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle : le coeur de la vie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nouvelle] Ton coeur contre mon Coeur
» Parce que tu me tiens à coeur.......
» Duo avec Daho sur le nouvel album de Nouvelle Vague
» Lana, petite nouvelle, toque à votre porte... Toc, toc, svp laissez-moi entrer...
» Stefan ZWEIG - Destruction d'un coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un univers de rêves :: Espace propriétaires :: Salon de Maira-
Sauter vers: